Coronavirus en Nouvelle-Zélande : Fin des confinements, le gouvernement change de tactique

EPIDEMIE La Nouvelle-Zélande va adopter une nouvelle réponse au Covid-19 visant à contenir le variant Delta plutôt que de tenter de l’éliminer complètement

20 Minutes avec AFP
— 
La première ministre de Nouvelle-Zélande, la Travailliste Jacinda Ardern.
La première ministre de Nouvelle-Zélande, la Travailliste Jacinda Ardern. — MARK MITCHELL / POOL / AFP

Le confinement en place depuis trois mois et demi à Auckland va être levé, début décembre, a fait savoir la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, ce lundi, annonçant une nouvelle stratégie de lutte contre le coronavirus.

La Nouvelle-Zélande va adopter une nouvelle réponse au Covid-19 visant à contenir le variant Delta plutôt que de tenter de l’éliminer complètement, à 23h59 le 2 décembre, a précisé la cheffe du gouvernement.

Moins de vaccinations que prévue

« La dure vérité, c’est que (le variant) Delta est là et n’est pas prêt de disparaître », a-t-elle déclaré à la presse. « Bien qu’aucun pays n’ait réussi à éliminer le variant Delta complètement, la Nouvelle-Zélande est mieux placée que la plupart des autres pour s’y attaquer. » Jusqu’à présent, son gouvernement visait une élimination complète du virus, politique dite « zéro-Covid », avec des mesures de confinement strictes, une traçabilité rigoureuse des contacts et des contrôles stricts aux frontières.

La maladie n’a fait que 40 morts sur une population de cinq millions d’habitants mais la pression s’est accrue pour mettre fin au confinement imposé à Auckland depuis que le variant Delta y a été détecté en août. Jacinda Ardern avait initialement prévu de changer de politique une fois un taux de vaccination de 90 % atteint dans le pays, mais a finalement avancé la réouverture alors que le niveau de vaccination se situe actuellement autour de 83 %.

Quarantaine assouplie en 2022

Le nouveau système se présente comme des feux de circulation, le vert signifiant pratiquement aucun contrôle du virus, l’orange imposant le port du masque dans certains lieux tandis que le rouge permet aux commerces de rester ouverts aux seuls clients vaccinés et en observant une distanciation sociale. Auckland sera initialement placé en rouge, a déclaré la Première ministre, ajoutant que les autorités sont encore en train de classer les autres zones.

Auckland est actuellement isolée du reste de la Nouvelle-Zélande, les barrages routiers devant être levés le 15 décembre. Les règles strictes de quarantaine pour les arrivées internationales resteront en place, mais Jacinda Ardern s’est engagée à les assouplir au début de l’année prochaine.