Canada : Le bilan des inondations record passe à quatre morts

CATASTROPHE NATURELLE Des pluies torrentielles se sont abattues sur la Colombie-Britannique il y a une semaine, provoquant des glissements de terrain et des inondations

20 Minutes avec AFP
— 
Au Canada, des militaires ont été déployés en Colombie-Britannique, à Abbotsford le 20 novembre 2021.
Au Canada, des militaires ont été déployés en Colombie-Britannique, à Abbotsford le 20 novembre 2021. — Jonathan Hayward/AP/SIPA

La situation est dramatique au Canada. Les inondations record qui ont frappé l’ouest du pays ont fait au moins quatre morts, et une cinquième personne est toujours portée disparue. Les autorités locales ont en outre restreint l’accès au carburant dans les régions sinistrées.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le sud-ouest de la province de Colombie-Britannique dimanche et lundi derniers ont provoqué des glissements de terrain et des inondations, qui ont détruit routes et infrastructures. L’oléoduc Trans Mountain, crucial pour l’industrie pétrolière d’Alberta, a notamment été temporairement fermé.

Au maximum 30 litres de carburant par passage à la pompe

La Gendarmerie royale (GRC) a confirmé samedi que trois hommes, portés disparus depuis lundi, ont été retrouvés sans vie près du Lac Duffy. Ces trois morts portent à quatre les décès de ces inondations. Le corps inanimé d’une femme avait en effet été retrouvé dès lundi près d’une coulée de boue ayant emporté une large section d’une autoroute.

Cet axe routier, qui permet de relier Vancouver à des régions isolées du nord de la province, a d’ailleurs été rouvert samedi au trafic « essentiel seulement », ont annoncé les autorités britannico-colombiennes. Ces dernières avaient en outre imposé vendredi aux particuliers un maximum de 30 litres de carburant par passage à la pompe, afin de palier les perturbations sur la chaîne d’approvisionnement provoquées par cet épisode climatique extrême. Mike Farnworth, ministre de la Sécurité publique de Colombie-Britannique, a estimé samedi que ces mesures pourraient être en vigueur pendant « 10 jours », enjoignant ses concitoyens à limiter leurs déplacements pour économiser l’essence.

A Abbotsford, ville en partie noyée par les flots et où l’armée a été déployée, des élevages ont été ravitaillés par hélicoptères. Quatre tonnes de nourritures ont ainsi été héliportées samedi matin dans une ferme porcine, ont annoncé les autorités. Des pluies importantes sont encore attendues dans le secteur la semaine prochaine. En quelques mois, cette région de la côte pacifique canadienne a subi des catastrophes naturelles à répétition : un épisode de chaleur très intense fin juin, conséquence du réchauffement climatique d’après les experts, suivi par d’importants incendies.