Coronavirus en Inde : Le pays s'ouvre au tourisme après vingt mois de fermeture

EPIDEMIE Le pays célèbre pour son Taj Mahal, ses palais dans le désert et ses réserves de tigres a fermé ses portes aux touristes étrangers en mars 2020

20 Minutes avec AFP
— 
Vue du Taj Mahal, en Inde
Vue du Taj Mahal, en Inde — Libre de droit

Après vingt mois de fermeture en raison de l’épidémie de coronavirus, l’Inde a rouvert un peu plus ses frontières, ce lundi, aux touristes étrangers venant de pays ayant des accords de réciprocité. Les tour-opérateurs estiment cependant que la demande reste très faible à cause du prix des billets et des restrictions toujours en vigueur pour les voyageurs venant de l’Union européenne, du Royaume-Uni, de Chine et d’autres pays.

Le pays célèbre pour son Taj Mahal, ses palais dans le désert et ses réserves de tigres a fermé ses portes aux touristes étrangers en mars 2020. Mais après un pic dévastateur au printemps, le nombre de contaminations a fortement diminué et le gouvernement, sous la pression du secteur essentiel pour l’économie, a annoncé un assouplissement le mois dernier. Dès le 15 octobre, des visas de tourisme étaient délivrés pour des étrangers entièrement vaccinés arrivant par vols charters depuis des pays offrant une réciprocité. Cette ouverture a été élargie lundi aux vols commerciaux. Les visiteurs venant des pays éligibles peuvent demander en ligne un visa de tourisme et doivent seulement surveiller leur état de santé pendant quinze jours après leur arrivée.

Retour à la normale en octobre 2022

Mais les voyageurs venant de l’Union européenne, du Royaume-Uni, de Chine, du Brésil, d’Afrique du Sud et d’autres pays sont sujets à d’autres mesures dont des tests Covid à l’arrivée. Le premier demi-million de visas était également gratuit. Rajeev Mehra, président de l’Association indienne des tour-opérateurs, estiment que les arrivées ne devraient représenter dans le premier mois que 5 % des niveaux pré-pandémie.

« Nous recevons des demandes de renseignements et nous leur envoyons des devis, mais lorsqu’ils voient les tarifs aériens élevés, ils nous disent qu’ils essaieront de venir plus tard, a expliqué Rajeev Mehra. Si les choses restent stables à l’échelle mondiale, nous nous attendons à une reprise à plein pendant la saison d’octobre 2022 ».