Manifestations à Kenosha : « Je me suis défendu »… Jugé pour meurtre, l’ex-lycéen Kyle Rittenhouse éclate en sanglots à la barre

ETATS-UNIS Agé de 18 ans, l'ex-lycéen était venu armé d'un fusil semi-automatique à Kenosha pour, affirme-t-il, «protéger» les commerces locaux

P.B.
— 
L'ex-lycéen Kyle Rittenhouse, jugé pour avoir tué deux manifestants à Kenosha, dans le Wisconsin, a éclaté en sanglots à la barre, le 10 novembre 2021, assurant s'être «défendu».
L'ex-lycéen Kyle Rittenhouse, jugé pour avoir tué deux manifestants à Kenosha, dans le Wisconsin, a éclaté en sanglots à la barre, le 10 novembre 2021, assurant s'être «défendu». — Mark Hertzberg/AP/SIPA

C’est une stratégie risquée, que les avocats déconseillent à leur client 99 % du temps dans les procès pour meurtre. Mais mercredi, Kyle Rittenhouse, l’ex-lycéen jugé pour avoir tué deux manifestants et blessé un troisième à Kenosha, lors des manifestations émaillées de violences de l’été 2020, a choisi de témoigner. Aujourd’hui âgé de 18 ans, il a éclaté en sanglots à la barre, poussant le juge à suspendre l’audience. A son retour, il l’a assuré au jury : « Je n’ai rien fait de mal. Je me suis défendu. »

Le 23 août 2020, un policier tire plusieurs balles dans le dos de Jacob Blake, à Kenosha, le laissant paralysé des jambes. Le drame, deux mois après le meurtre de George Floyd, provoque d’importantes manifestations qui dégénèrent. Deux jours plus tard, Kyle Rittenhouse, 17 ans, qui habite dans le Michigan, fait une quarantaine de kilomètres en voiture et se rend à Kenosha pour, affirme-t-il, « aider à protéger » les commerces locaux des pillages.

Poursuivi par un manifestant, il ouvre le feu à bout portant et tue à Joseph Rosenbaum. Quelques minutes plus tard, pris en chasse par un groupe qui crie, selon des vidéos, « Chopez-le », « Tabassez-le », il tue Anthony Huber, qui venait de lui porter un coup avec un skateboard. Le lycéen tire ensuite sur Gaige Grosskreutz, armé d’un pistolet, et le blesse gravement au bras.

Risque de perpétuité en cas de condamnation

Kyle Rittenhouse doit répondre de six charges, notamment « homicide intentionnel au 1er degré » (équivalent à un meurtre dans le Wisconsin), passible de la perpétuité, « homicide par imprudence », passible de 60 ans de prison, et tentative de meurtre (60 ans également).

Ses avocats affirment qu’il a agi en état de légitime défense. Ils ont marqué des points lundi quand Gaige Grosskreutz a reconnu avoir « pointé » le premier son arme en direction du lycéen, qui a alors fait feu. Mais selon les procureurs, Kyle Rittenhouse est « l’agresseur » initial, car il a créé « une situation mortelle » en voulant « jouer les justiciers » avec un fusil semi-automatique prêté illégalement par un ami majeur.

Les débats se poursuivaient mercredi après-midi, après un échange tendu entre le juge et un des procureurs, qui a tenté d’évoquer un incident survenu deux semaines avant, ce que le juge avait interdit. Dans la foulée, les avocats de la défense ont déposé une motion pour faire annuler le procès, estimant que le procureur avait franchi une ligne rouge.