Australie : Les koalas victimes d’une importante épidémie de chlamydia

TRISTE NOUVELLE Le taux de chlamydia chez les koalas était de 10 % en 2008, contre 85 % en 2021

20 Minutes avec agence
— 
Un koala survivant des incendies qui ont touché le sud de l'Australie à l'hiver 2019
Un koala survivant des incendies qui ont touché le sud de l'Australie à l'hiver 2019 — Max Uechtritz/Solent News/SIPA

En Australie, le koala est actuellement menacé par la chlamydia, une bactérie sexuellement transmissible. Cette maladie, qui provoque l’infertilité mais aussi des kystes douloureux dans l’appareil reproducteur et peut mener à la mort de ces animaux, se propage en effet à une vitesse inquiétante, d’après une information de CNN relayée par Slate lundi.

Classé comme « vulnérable » sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le koala pourrait ainsi bientôt être répertorié comme une espèce « en danger » dans le Queensland, la Nouvelle-Galles du Sud et le Territoire de la capitale australienne. En raison de cette bactérie, les koalas pourraient disparaître d’ici trois générations, selon la présidente de l’Australian Koala Foundation Deborah Tabart.

Un vaccin actuellement testé pour faire face à cette bactérie

En 2008, le taux de chlamydia chez les koalas était de 10 %, contre 85 % en 2021. « La population n’est plus viable. Pratiquement toutes les femelles infectées par la chlamydia deviennent infertiles en un an, peut-être deux ans au maximum… Même si elles survivent, elles ne se reproduisent pas », a expliqué Mark Krockenberger, professeur de pathologie animale à l’université de Sydney.

Cette propagation de la bactérie serait notamment liée au stress éprouvé par ces animaux lors des incendies qui ont ravagé l’Australie en 2019 et causé la mort de plus de 60.000 koalas, selon les chiffres de WWF. Face à cette problématique, un vaccin est testé pour tenter de faire en sorte que les koalas puissent continuer de se reproduire.