Suède : Stockholm réduit de moitié le nombre de trottinettes électriques en libre-service

NUISANCES A compter du 1er janvier, le nombre de trottinettes en libre-service va passer de 23.000 à 12.000 maximum

20 Minutes avec AFP
— 
Des trottinettes électriques (illustration).
Des trottinettes électriques (illustration). — Romain Doucelin / Sipa

En Suède, Les trottinettes sont dans le viseur des autorités. Face aux nuisances, la ville de Stockholm va diviser par deux le nombre de ces engins électriques en circulation, via une autorisation de police obligatoire décidée lundi par le conseil municipal.

Prévue pour entrer en vigueur le 1er janvier, la mesure, votée dans la soirée par la majorité alliant écologistes et droite, est également assortie d’une réduction de huit à trois du nombre des loueurs autorisés. Le nombre total des trottinettes​ en libre-service va ainsi passer de 23.000 à 12.000 maximum, avec un plafond de 4.000 unités par loueur maximum.

Trois loueurs vont pouvoir rester sur le marché

Les trois loueurs qui garderont le droit d’exploiter des trottinettes, dont les noms seront annoncés « dans les semaines à venir », seront ceux qui auront posé le moins de problèmes jusqu’ici, sur la base de critères objectifs, a précisé un porte-parole des élus écologistes de Stockholm. Parmi les acteurs présents sur le marché stockholmois figurent actuellement les sociétés Bolt, Lime, Voi, Bird et Tier.

Comme à Oslo et Copenhague, les excès liés au succès de ces trottinettes (accidents, parking sauvage, etc.) ont poussé les responsables municipaux de Stockholm à en encadrer la pratique. Copenhague avait intégralement banni les trottinettes électriques en octobre 2020, avant de les réintroduire sous de strictes conditions le mois dernier. En juillet, la ville d’Oslo avait de son côté mis en vigueur une série de restrictions, dont un plafonnement de leur nombre à 8.000 (contre 20.000 jusque-là) et l’interdiction de s’en servir entre 23 heures et 05 heures.