Crise des sous-marins : Kamala Harris s’envole ce lundi pour Paris, espérant parachever la réconciliation

DIPLOMATIE La vice-présidente des Etats-Unis doit rester en France du mardi 9 au samedi 13 novembre

20 Minutes avec AFP
— 
Kamala Harris, vice-présidente des Etats-Unis, le 1er avril.
Kamala Harris, vice-présidente des Etats-Unis, le 1er avril. — Oliver Contreras/Sipa USA/SIPA

Après la brouille entre Paris et Washington sur le contrat de sous-marins australiens, la vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris, doit s’envoler, ce lundi, pour Paris où elle passera cinq jours, espérant ainsi parachever la réconciliation.

Son avion doit décoller lundi à 21h30 heure de Washington. Cette visite, du mardi 9 au samedi 13 novembre, souligne la volonté de la Maison-Blanche d’enfin tourner la page, après l’annonce d’une nouvelle alliance de défense autour des Etats-Unis dans le Pacifique, qui les voit souffler un énorme contrat de sous-marins australiens initialement promis à la France.

Renforcement dans le domaine spatial

Avant Kamala Harris​, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken et le conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale Jake Sullivan s’étaient rendus à Paris pour apaiser les relations. Et le président Joe Biden, à sa façon, est aussi allé en terre française, puisqu’il a rencontré son homologue Emmanuel Macron il y a dix jours à l’ambassade de France près le Saint-Siège, à Rome.

La vice-présidente sera reçue mercredi 10 novembre par le président français au palais de l’Elysée, pour discuter notamment de la « sécurité européenne, de l’Indo-Pacifique, de la santé au niveau mondial », selon la Maison-Blanche. Un renforcement de la coopération entre France et Etats-Unis dans le domaine spatial devrait aussi être au menu de la visite, selon un communiqué commun publié à l’occasion de la rencontre entre Joe Biden et Emmanuel Macron.

« Journée des vétérans »

La vice-présidente, première femme à occuper ce poste dans l’histoire des Etats-Unis, se rendra le même jour avec son époux Doug Emhoff au cimetière militaire américain de Suresnes, près de Paris. Le 11 novembre, « journée des vétérans » aux Etats-Unis, Kamala Harris participera aux cérémonies de commémoration de l’armistice de 1918 mettant fin à la Première Guerre mondiale. Elle prendra part le même jour au Forum de Paris sur la paix, organisé par Emmanuel Macron.

Autres étapes prévues : un passage le mardi 9 novembre à l’Institut Pasteur, et, le 12 novembre, une participation à la conférence internationale sur la Libye. Ce grand rendez-vous international est censé préparer l’élection présidentielle du 24 décembre, qui devrait être suivie un mois plus tard d’élections législatives. Ces scrutins sont censés mettre fin à une décennie de chaos dans le pays après la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi.