Los Angeles : Un semi-remorque volé sème la pagaille au cours d’une nuit de course-poursuite

SHERIF FAIS-MOI PEUR Le chauffeur s'est finalement rendu jeudi matin après un face-à-face de plusieurs heures et avoir provoqué des embouteillages monstres

20 Minutes avec AFP
Une course-poursuite entre la police et un camion volé a duré toute la nuit à Los Angeles.
Une course-poursuite entre la police et un camion volé a duré toute la nuit à Los Angeles. — KTLA

Il n’a jamais dépassé la vitesse autorisée. Après une nuit entière de course-poursuite avec la police, un voleur d’un semi-remorque a bloqué jeudi matin pendant plusieurs heures l’une des autoroutes les plus fréquentées des environs de Los Angeles, avant de se rendre vers 8 heures (17 heures, heure de Paris). Au total, la tentative de fuite du voleur aura duré plus de douze heures et provoqué des embouteillages monstres en pleine heure de pointe mais n’a pas fait de blessé.


D’après les images diffusées par les télévisions locales, le voleur roulait lentement, avait pris soin d’attacher sa ceinture de sécurité et utilisait son clignotant. L’équipée avait commencé mercredi soir peu après 20h00 dans l’est de Los Angeles, quand le suspect avait volé un poids lourd sur un parking.

Retranché pendant quatre heures

Prévenus par le chauffeur, les policiers avaient rapidement localisé le camion volé sur l’autoroute grâce à un hélicoptère et des véhicules de patrouille l’avaient pris en chasse. Ils ont réussi à faire exploser plusieurs pneus du camion à l’aide de herses déployées en travers des voies mais le voleur n’a pas stoppé pour autant – le semi-remorque comptait 14 pneus – continuant sa fuite sur les roues à nu dans des gerbes d’étincelles. Face à un véhicule impossible à arrêter de force, la police l’a suivi en attendant qu’il se rende ou soit à court de carburant.

Après avoir traversé plusieurs comtés à l’est, au nord, à l’ouest de Los Angeles, il a fini par immobiliser le véhicule jeudi vers 04h00 du matin au beau milieu d’une autoroute à Santa Ana, dans le comté d’Orange, au sud de la Cité des anges, contraignant les autorités à fermer ce tronçon emprunté tous les matins par des dizaines de milliers d’automobilistes se rendant à leur travail.

Le voleur ne s’était pas immédiatement rendu aux policiers qui l’encerclaient, restant retranché dans la cabine du camion pendant plus de quatre heures. Il s’est finalement rendu vers 8h30, non sans avoir provoqué d’importants embouteillages dans toute la zone.