Turquie : Des poursuites engagées contre trente internautes après des messages sur la santé de Recep Tayyip Erdogan

JUSTICE La santé du président Recep Tayyip Erdogan, âgé de 67 ans, au pouvoir depuis près de deux décennies, fait régulièrement l’objet de spéculations en Turquie

20 Minutes avec AFP
— 
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara le 26 octobre 2020.
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara le 26 octobre 2020. — AP Pool

Trente internautes ayant publié des messages « mensongers » et « infondés » sur l’état de santé du président Recep Tayyip Erdogan ont été poursuivis en justice, ont annoncé les autorités turques, ce mercredi.

« Il a été constaté que le hashtag #mort a été lancé sur le réseau social Twitter, avec des références à notre président », a indiqué la Direction générale de la sécurité dans un communiqué. « Sous le hashtag susmentionné, 30 personnes considérées comme ayant partagé des contenus de désinformation (…) ont été identifiées, et les procédures judiciaires nécessaires ont été engagées contre elles », a-t-elle ajouté.

Son état de santé fait l’objet de spéculations

La santé du président Erdogan, âgé de 67 ans et au pouvoir depuis près de deux décennies, fait régulièrement l’objet de spéculations en Turquie. Plusieurs vidéos publiées ces dernières années sur les réseaux sociaux ont montré le président turc semblant affaibli, l’une le montrant descendre des marches avec difficultés.

En réponse à ces messages, le responsable de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a publié mercredi sur Twitter une vidéo de douze secondes montrant Recep Tayyip Erdogan déambuler calmement, une vidéo aussitôt relayée par les soutiens du président.

Erdogan absent de la COP26

L’agence de presse étatique Anadolu a également diffusé, mercredi, une vidéo donnant à voir Recep Tayyip Erdogan debout, lors d’une réception dans son palais présidentiel. Le président turc doit y recevoir, dans la journée, quatre ambassadeurs.

La précédente apparition publique de Recep Tayyip Erdogan remontait à dimanche, au G20 de Rome, où le président turc a notamment rencontré le président américain, Joe Biden. Recep Tayyip Erdogan a annulé sa participation à la conférence climat de l'ONU (COP26) à Glasgow (Royaume-Uni), où il était attendu lundi, invoquant des motifs de « sécurité ». En 2011, Erdogan, alors Premier ministre, avait été opéré à l’intestin, alimentant les spéculations sur son état de santé. Un de ses médecins avait démenti dans la foulée que le président ait un cancer.