Royaume-Uni : La photo d’Elisabeth II au volant de sa Jaguar rassure les Britanniques

DRIVING QUEEN La reine d’Angleterre a été mise au repos le 21 octobre. Sur avis des médecins, Elisabeth II ne se déplacera pas les deux prochaines semaines. Elle n’ira donc pas à Glasgow pour la COP 26

Floréal Hernandez
— 
Elisabeth II, fichu sur la tête et main sur le volant de sa Jaguar, le 1er novembre 2021.
Elisabeth II, fichu sur la tête et main sur le volant de sa Jaguar, le 1er novembre 2021. — Ben Cawthra/Sipa USA/SIPA

Lunettes de soleil et foulard sur la tête. La sortie d'Elisabeth II au volant de sa Jaguar verte ne passe pas inaperçue au Royaume-Uni. La reine d’Angleterre, dont l’état de santé tient en haleine les Britanniques, a été photographiée ce lundi conduisant sur ses terres du château de Windsor. De quoi rassurer tout le monde.

Ces photos publiées dans la presse britannique montrent la monarque de 95 ans seule à bord du véhicule. Et ce, onze jours après avoir été mise au repos, au lendemain d’une réception au château de Windsor où elle était apparue devisant avec son Premier ministre Boris Johnson et l’homme d’affaires américain Bill Gates.

Sur avis de ses médecins, la souveraine doit renoncer à tout déplacement officiel pendant au moins deux semaines, a annoncé vendredi soir le palais de Buckingham. Elle pourra néanmoins continuer à mener des « tâches légères », y compris des audiences en visioconférence, a précisé le palais.

Pas de COP 26 ni de festival du souvenir le 13 novembre

Sa dernière apparition aux yeux du public remontait à jeudi, lorsqu’elle avait remis pendant une audience par visioconférence la médaille d’or de la poésie au poète anglais David Constantine. Une vidéo de 24 secondes diffusée par le palais la montre souriante, discutant par écrans interposés avec le poète.

La reine a ainsi renoncé à se rendre à la conférence sur le climat de l’ONU, la COP 26, qui se déroule pendant deux semaines à Glasgow. Elle doit aussi annuler sa participation au festival du souvenir le 13 novembre, qui rend hommage aux soldats britanniques et du Commonwealth, mais elle « garde la ferme intention » d’être présente à l’événement qui marque le dimanche du souvenir le lendemain autour du cénotaphe à Londres, précise le communiqué royal publié vendredi.