Brexit : Le capitaine du chalutier britannique dérouté sera jugé en août 2022

JUSTICE Il est accusé d’avoir pêché deux tonnes de coquilles Saint-Jacques sans autorisation et encourt 75.000 euros d’amende

20 Minutes avec AFP
— 
Les chalutiers britanniques sont contrôlés dans les eaux françaises.
Les chalutiers britanniques sont contrôlés dans les eaux françaises. — Clément Follain / 20 Minutes

Le conflit entre la France et le Royaume-Uni sur les licences de pêche post-Brexit arrive sur le terrain judiciaire. Mercredi, la France annonçait l’entrée en vigueur mardi prochain de premières mesures de rétorsion contre les îles anglo-normandes et Londres si le nombre de licences accordées aux pêcheurs français reste insuffisant. Le même jour, deux navires de pêche britanniques étaient verbalisés en baie de Seine, tandis qu’un chalutier écossais au large du Havre était dérouté.

Ce dernier va finalement passer devant la justice française. « Le capitaine du navire, Cornelis Gert Jan, s’est vu remettre par la gendarmerie maritime une convocation à comparaître à l’audience du tribunal correctionnel du Havre du 11 août 2022 », a indiqué Cyrille Fournier, procureur adjoint du Havre. Il sera jugé pour des « faits de pêche maritime non autorisée dans les eaux maritimes ou salées françaises par un navire tiers à l' Union européenne ».

En effet, le capitaine, qui a pêché plus de deux tonnes de coquilles Saint-Jacques, « ne disposait pas de l’autorisation requise pour pêcher en zone économique exclusive française ». Il encourt une peine d’amende de 75.000 euros ainsi que des sanctions administratives. Le propriétaire du navire estimait jeudi qu’il s’agissait d’un « malentendu » et dénonce une manœuvre politique.