Equateur : Une avalanche sur un volcan enneigé fait trois morts et trois disparus

CATASTROPHE NATURELLE L’avalanche n’est pas liée à l’activité du volcan mais aux conditions climatiques, assurent les secours.

20 Minutes avec agences
— 
Une avalanche (illustration).
Une avalanche (illustration). — jacky73490 / Pixabay

Au moins trois personnes sont mortes et trois autres ont disparu dans une avalanche survenue sur le volcan enneigé de Chimborazo, dans le centre de l’Equateur, à 6.100 m d’altitude. Un précédent bilan du service intégré de sécurité ECU911 faisait état de quatre morts et d’un blessé.

Le dernier bilan fait état de « trois alpinistes portés disparus, trois morts, trois blessés et sept secourus, sur un total de 16 personnes », ont indiqué les pompiers dans un communiqué. Les alpinistes qui escaladaient le Chimborazo sont équatoriens, rapportent les médias locaux. L’avalanche, elle, n’est pas liée à l’activité du volcan mais à des « conditions climatiques » défavorables, précisent les pompiers.



Un poste de sauvetage mis en place

Le Chimborazo culmine à 6.293 m d’altitude. Ce volcan est situé à environ 130 km au sud de Quito, la capitale du pays. C’est le sommet le plus haut des Andes équatoriennes et l’un des plus hauts du monde. À ses pieds se trouvent les villes de Riobamba et Ambato. Le massif, où le ski n’est pas pratiqué, attire les alpinistes nationaux et étrangers.

Des policiers, sauveteurs et militaires spécialisés dans les opérations en haute montagne se sont rendus sur place. De leur côté, les autorités ont mis en place un poste de commandement unifié afin de coordonner au mieux les actions de sauvetage. Le ministère équatorien de l’Environnement a ordonné la fermeture temporaire de la réserve naturelle de Chimborazo, visitée en permanence par les touristes.

Un volcan « potentiellement actif »

En 2003, la carcasse d’un avion qui s’était écrasé en 1976 avec 59 personnes à bord, avait été retrouvée au pied du volcan. L’appareil avait percuté une paroi du Chimborazo et avait été caché par la neige après une avalanche jusqu’à ce qu’il soit retrouvé par des alpinistes à environ 700 m du sommet. En 2015, les restes de trois alpinistes qui avaient disparu 20 à 30 ans plus tôt, ont également été retrouvés à une altitude de 5.600 m.

En 1994 enfin, une avalanche sur le Chimborazo avait fait dix morts, dont six Français et un Suisse. La dernière éruption du volcan s’est produite entre le début du Ve siècle et la fin du VIIe siècle, selon l’Institut géophysique de Quito. « L’intervalle moyen entre les éruptions est de 1.000 ans », a précisé l’institut. A noter cependant que « le Chimborazo est considéré comme un volcan potentiellement actif. »