Coronavirus à New York : Tous les fonctionnaires devront être vaccinés, policiers et pompiers compris

PANDEMIE Les surveillants de prison bénéficient d’un délai et auront jusqu’au 1er décembre avant l’instauration de l’obligation vaccinale

20 Minutes avec agences
— 
Bill de Blasio. Le maire de la ville de New York aux Etats-Unis.
Bill de Blasio. Le maire de la ville de New York aux Etats-Unis. — Justin Wan/AP/SIPA

New York va rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire pour tous ses fonctionnaires. La ville ajoute donc les policiers et les pompiers à une liste qui contenait déjà les soignants et les professeurs, a annoncé le maire Bill de Blasio dans un communiqué.

L’obligation vaccinale entrera en vigueur au 1er novembre. La mairie a précisé qu’elle entamerait « immédiatement des négociations d’impact avec les syndicats concernés ». Seule exception : les surveillants de prison, pour qui l’obligation est repoussée au 1er décembre à cause de problèmes d’effectifs à la prison de Rikers Island. La dégradation des conditions de détention y a été dénoncée plusieurs fois ces dernières semaines.

71 % des fonctionnaires déjà vaccinés

Pour motiver les fonctionnaires, la mairie promet que ceux qui recevront leur première dose avant le 29 octobre bénéficieront d’un bonus de 500 dollars. Passé ce délai, les employés récalcitrants verront leur rémunération suspendue « tant qu’ils n’auront pas montré leur preuve de vaccination à leur supérieur hiérarchique », explique la mairie.

Selon les chiffres de la ville, 71 % des 160.000 fonctionnaires de New York ont déjà reçu au moins une dose de vaccin. Cela laisse environ 46.000 personnels non vaccinés. Jusqu’à présent, l’obligation ne concernait que certaines professions, les autres ayant le choix entre le vaccin ou la présentation d’un test négatif chaque semaine pour aller travailler.

Bras de fer à Chicago

Meurtrie par la pandémie, la capitale culturelle et économique des Etats-Unis a déjà rendu le vaccin contre le coronavirus obligatoire pour de nombreuses activités en intérieur (restaurants, salles de spectacle et de sport). Plus de 34.000 personnes sont mortes du Covid-19 dans la ville de plus de 8 millions d’habitants.

D’autres villes et Etats ont pris des mesures similaires dans le pays. À Chicago, l’obligation de vaccination a provoqué un bras de fer entre la mairie et les policiers, le principal syndicat professionnel appelant les fonctionnaires à refuser de dévoiler s’ils étaient vaccinés ou non. Au Texas, en revanche, le gouverneur républicain a interdit à toutes les entités de son Etat, y compris aux entreprises privées, de rendre la vaccination obligatoire.