Etats-Unis : Une femme violée dans un train, les autres passagers ne bougent pas

PASSIVITÉ L’agresseur, un homme de 35 ans, a été interpellé et placé en détention provisoire

20 Minutes avec agence
— 
Police américaine, illustration.
Police américaine, illustration. — Jewel SAMAD / AFP

Une scène glaçante qui n’a fait réagir personne. Une femme a été violée ce mercredi soir dans un train en Pennsylvanie ( Etats-Unis), sous les yeux de plusieurs passagers qui ne sont pas intervenus, rapporte The Independent relayé par Slate. « Je n’ai pas de mots pour ça », a commenté ce dimanche le commissaire de police en charge de l’enquête. Et de poursuivre : « Je ne peux pas imaginer voir [ça] de ses propres yeux, voir ce que cette femme subissait et ne pas intervenir pour l’aider. »

Un agent de la Septa appelle la police

Les faits se sont produits vers 23 heures dans un train de la Southeastern Pennsylvania Transportation Authority (Septa). L’agresseur s’est assis à côté de sa victime, a engagé la conversation avant de la harceler. Face à son refus, il lui a finalement arraché ses vêtements avant de la violer.

L’agression sexuelle a duré huit minutes, selon les images des caméras de vidéosurveillance. Les autres passagers n’étaient pas très nombreux, mais suffisamment pour « agir collectivement » et protéger la victime, selon le commissaire de police. C’est finalement un employé de la Septa qui a appelé le 911 après être monté dans le train et avoir vu l’agression.

Les passagers recherchés

Les agents de la société de transport ont interpellé le suspect, un homme de 35 ans, qui a été remis aux forces de l’ordre et placé en détention. La police cherche désormais à identifier les passagers pour les interroger comme témoins.

Les passagers passifs devant cette scène pourraient possiblement être inculpés eux aussi. Mais le commissaire s’est refusé à en dire plus sur cet aspect de l’affaire, rapporte le New York Times. L’Etat de Pennsylvanie ne possède, en effet, pas de loi relative à la non-assistance à personne en danger.