Israël : Première cyberattaque au rançongiciel contre un hôpital

PIRATAGE C’est la première fois qu’une telle attaque a lieu dans l’Etat hébreu, où une entreprise sur cinq a déjà été la cible d’une cyberattaque

X. R. avec AFP
— 
Paris le 15 avril 2012. Illustration hacker pirate informatique. Ligne s de code. Programme. Ordinateur portable.
Paris le 15 avril 2012. Illustration hacker pirate informatique. Ligne s de code. Programme. Ordinateur portable. — A. GELEBART / 20 MINUTES

« Nous essayons de trouver une solution mais cela ne se présente pas très bien. » Ygal Unna, directeur de l’Agence de cybersécurité israélienne, semblait bien soucieux lors d’un sommet virtuel consacré à la coopération internationale dans la lutte contre les rançongiciels. Car justement, l’ hôpital Hillel Yaffe à Hadera est actuellement la cible d’un de ces virus qui exploitent les failles d’un système informatique pour le bloquer, et ne le débloquent qu’en échange d’une rançon.

C’est la première fois qu’un hôpital public est la cible d’une telle attaque en Israël, où 20 % des entreprises ont déjà été touchées par un piratage informatique. En France, le phénomène est connu. Plusieurs CHU (Rouen, Dax…) ont été ciblés par des rançongiciels depuis 2019. En attendant, l’hôpital de Hadera a indiqué dans un communiqué « utiliser des systèmes alternatifs pour traiter les patients » suite à l’attaque. Le retour au bon vieux dossier papier ?