Emprisonné à tort pendant 27 ans, il se fait renverser par un taxi dès sa sortie

JUSTICE Sean Hodgson, 57 ans, est l'une des victimes d'erreur judiciaire ayant passé le plus de temps en prison en Grande-Bretagne...

20minutes.fr

— 

Sean Hodgson, libre après 27 ans de détention pour un meurtre qu'il n'a pas commis
Sean Hodgson, libre après 27 ans de détention pour un meurtre qu'il n'a pas commis — Rex Features/REX/SIPA

Un tribunal britannique a annulé la semaine dernière la condamnation à la prison à vie d'un homme qui a déjà passé 27 ans derrière les barreaux, des nouveaux tests ADN ayant permis de l'innocenter. Une grande nouvelle pour l’accusé, sauf que son indemnisation est loin d’être à la hauteur des ses espérances: en tout et pour tout 46 £ (soit 50 €).

Ultime coup du sort: l'homme a été renversé par un taxi alors qu'il traversait une grande artère à Londres et a passé son premier week-end de liberté à l'hôpital. Un de ses avocats a déclaré que l'accident de taxi était la preuve de sa difficulté à retrouver la vie extérieure après près de trois décennies sous les barreaux.

1,70 £ par an

Sean Hodgson, 57 ans, est l'une des victimes d'erreur judiciaire ayant passé le plus de temps en prison en Grande-Bretagne. Il avait été condamné en 1982 à la prison à vie pour le meurtre d'une serveuse de bar de 22 ans, retrouvée violée et étranglée dans sa voiture sur le parking d'un pub de Southampton (sud de l'Angleterre) trois ans plus tôt.

L'administration pénitentiaire a dédommagé l’ancien prisonnier à hauteur de 1,70 £ pour chaque année d’emprisonnement, soit au total 46 £. Ce paiement se veut une subvention pour faciliter la réinsertion de cet homme handicapé. Mais les avocats de Hudgson estiment que ce paiement est «la dernière insulte» infligée à leur client.

Des poursuites pour se faire indemniser

«Je suis absolument stupéfait. Je trouve cela assez incroyable. Il est scandaleux que, dans ces circonstances exceptionnelles, des fonds supplémentaires ne puissent être trouvés. Il a payé pendant 27 ans pour quelque chose qu'il n'a pas fait et c'est juste insultant», a déclaré Julian Young, un de ses conseils.

Les avocats comptent poursuivre le Forensic Science Service, une institution d’Etat, dont les erreurs ont coûté 11 ans de détention supplémentaires pour Sean Hodgson. La FFS s’était trompé en 1998 quand elle avait affirmé avoir perdu toute trace d’ADN dans cette affaire.