Un adolescent tué par un tir de Taser

ETATS-UNIS Une enquête a été ouverte...

avec agence

— 

Les pistolets à impulsions électriques Taser peuvent tuer et leur recours par la police doit être réservé aux situations extrêmes, a prévenu mardi Amnesty International dans un rapport sur l'utilisation de cette arme aux Etats-Unis.
Les pistolets à impulsions électriques Taser peuvent tuer et leur recours par la police doit être réservé aux situations extrêmes, a prévenu mardi Amnesty International dans un rapport sur l'utilisation de cette arme aux Etats-Unis. — Fred Dufour AFP/Archives

Un adolescent de 15 ans est décédé dimanche dans le Michigan (nord des Etats-Unis) après avoir reçu une décharge de pistolet électrique Taser tirée par la police. Une enquête a été ouverte et une autopsie ordonnée, la police affirmant qu'il n'était pas clair qu'il y ait un lien direct entre l'incident du Taser et la mort de Brett Elder.

Trois agents sont intervenus pour une bagarre dans un appartement et l'un d'entre eux a voulu maîtriser l'adolescent qui, selon la police, «commençait à être menaçant envers des policiers». Selon un témoignage de sa tante Cindy Hender, le garçon était déjà menotté lorsqu'il a reçu la décharge électrique: «il a eu l'air tout à coup d'un poisson hors de l'eau. Son corps s'est mis à se tordre complètement». Le chef adjoint de la police de Bay City, Thomas Pletzke, a affirmé à la télévision locale WNEM que «le sujet n'était pas menotté lorsque le Taser a été employé».

>>> Tous nos articles sur le taser

Il a rapidement été conduit à l'hôpital de la ville où l'on a constaté sa mort. Un agent de la police a été suspendu jusqu'à la fin de l'enquête.