Éruption aux Canaries : L’Espagne débloque 10,5 millions d’euros d’aides pour les victimes

CATASTROPHE NATURELLE L’argent permettra d’acheter ou louer une centaine de logements pour les victimes évacuées

20 Minutes avec agences
— 
Des habitants regardent la fumée et la lave après l'éruption volcanique sur l'île de La Palma aux Canaries.
Des habitants regardent la fumée et la lave après l'éruption volcanique sur l'île de La Palma aux Canaries. — Emilio Morenatti/AP/SIPA

L’Espagne a débloqué ce mardi 10,5 millions d’euros d’aides directes pour les victimes de l’éruption volcanique sur l’île de La Palma, aux Canaries. L’argent servira notamment à acheter des logements pour les personnes ayant vu leur maison engloutie par la lave.

Quelque 5,5 millions d’euros serviront ainsi à acheter ou louer 107 logements qui « pourront être utilisés tout de suite » par les victimes, a indiqué la porte-parole du gouvernement Isabel Rodriguez. Le reste permettra d’acheter des biens de première nécessité, comme de l’électroménager. « Il faut apporter une réponse rapide et efficace », a déclaré la ministre.

6.000 personnes évacuées

L’état de catastrophe naturelle a été déclaré sur l’île de 85.000 habitants, dévastée depuis dix jours par l’éruption du volcan Cumbre Vieja. Les coulées de lave ont détruit 589 bâtiments et recouvert 258 hectares de terrain sur l’île, qui vit notamment de la culture de bananes et du tourisme.

L’éruption n’a fait aucun mort mais a entraîné l’évacuation de plus de 6.000 personnes. Ce mercredi, la lave a atteint la mer. En raison des cendres qui se sont abattues sur l’île, l’aéroport de La Palma a dû fermer pendant vingt-quatre heures ce samedi. Il a officiellement rouvert mais les vols restent suspendus.

Lors d’une visite à La Palma, le Premier ministre Pedro Sanchez avait promis la semaine dernière que le versement de ces aides serait « immédiat » et qu’elles permettraient notamment de rétablir le système d’irrigation sur cette île très agricole. L’argent doit aussi permettre de reconstruire des routes et de soutenir les personnes ayant perdu leur emploi à cause de la catastrophe.