Migrants : Le pape appelle à un monde «plus inclusif»

TOLERANCE Le pape François a fait de l’inclusion des migrants l’un des thèmes de son pontificat

20 Minutes avec AFP
— 
Le pape François le 4 avril 2021 dans la Basilique Saint-Pierre.
Le pape François le 4 avril 2021 dans la Basilique Saint-Pierre. — Filippo Monteforte/AP/SIPA

Ce dimanche 26 septembre est la journée mondiale du migrant et du réfugié. Une occasion saisie par le pape François, depuis une fenêtre du palais apostolique donnant sur la place Saint-Pierre, pour adresser au monde une demande bien particulière : « Nous sommes appelés à construire un monde toujours plus inclusif, qui n’exclut personne ».

« Je m’unis à ceux qui célèbrent cette journée dans le monde », a souligné le souverain pontife en saluant face à lui de nombreuses communautés étrangères déployant des banderoles. « Il est nécessaire de marcher ensemble, sans peurs, en se tenant au côté de ceux qui sont plus vulnérables : migrants, réfugiés, personnes déplacées, victimes de la traite, abandonnés », a-t-il intimé en faisant de l’accueil des migrants l’un des grands thèmes de son pontificat commencé en 2013.

« Ne fermons pas les yeux à leur espoir »

Le pape, lui-même issu d’une famille de migrants italiens installés en Argentine, a appelé les fidèles et touristes à aller regarder une sculpture monumentale en argile et bronze qu’il avait fait installer sur la place Saint-Pierre en septembre 2019, représentant 140 migrants de divers pays, religions ou périodes historiques, se serrant sur une barque. « Ne fermons pas les yeux à leur espoir », celui de « recommencer à vivre », a lancé François.

Le pape avait auparavant dénoncé plus généralement « la fermeture », « racine de tant de grands maux de l’Histoire, de l’absolutisme qui souvent a généré des dictatures ​et tant de violences à l’encontre de ce qui est différent ».