Présidentielle américaine : Un audit républicain soutenu par Trump (re)confirme la victoire de Biden dans l’Arizona

BOUCLE TEMPORELLE Cet audit, réalisé dans l'opacité la plus totale par une firme controversée, a trouvé davantage de voix pour Joe Biden

P.B. avec AFP
— 
Donald Trump et Joe Biden, le 29 septembre 2020 lors du débat pour la présidentielle 2020.
Donald Trump et Joe Biden, le 29 septembre 2020 lors du débat pour la présidentielle 2020. — AFP

Pour ceux qui comptent, cela fait donc la quatrième fois que Joe Biden remporte l’Arizona. Après le dépouillement et deux audits officiels, des républicains fidèles de Donald Trump avaient commandité une nouvelle vérification du principal comté de cet Etat remporté par un peu plus de 10.000 voix d’avance par Joe Biden lors de la présidentielle, en novembre dernier. Après des mois de controverses et de teasing, le verdict est officiellement tombé vendredi : l’audit du comté de Maricopa, qui englobe la ville de Phoenix, a trouvé 99 voix supplémentaires pour Joe Biden et 261 de moins pour Donald Trump. Qui a malgré tout crié, une nouvelle fois, à la fraude.

Cet audit avait été confié à Cyber Ninjas, une firme sans expérience de ce genre d’exercice dirigée par un supporteur de Donald Trump et de ses accusations de fraude. Plus de 2 millions de bulletins ont été vérifiés à la main, à la recherche de marques secrètes ou de fibres de bambou – pour soutenir une théorie du complot affirmant que des bulletins avaient été envoyés d’Asie. Des données informatiques ont été même transportées dans une résidence secrète du Montana, et aucun observateur extérieur n’a pu superviser l’opération, qui a pris des mois de retard.

Trump persiste

Au final, beaucoup d’efforts pour rien. La marge gagnante de Joe Biden est donc même un peu plus grande que celle révélée après le scrutin, remporté par Joe Biden avec quelque 45.500 voix d’avance dans le comté de Maricopa.

Le milliardaire républicain, qui laisse planer l’idée d’une nouvelle candidature en 2024, a balayé vendredi ces conclusions chiffrées. Il a préféré mettre en avant des allégations de fraudes présentées dans le même rapport d’audit et détaillées lors de sa présentation vendredi après-midi par ses commanditaires, des républicains du Sénat de l’Arizona, notamment sur des bulletins surnuméraires ou des électeurs soi-disant inéligibles.

Ces accusations ont été balayées une à une, en direct vendredi sur Twitter, par les autorités du comté de Maricopa. Ces conclusions « devraient marquer la fin de cette histoire, tout le reste n’est qu’agitation », a réagi le responsable républicain de l’organisation des élections dans le comté de Maricopa, Jack Sellers. Le mot de la fin au républicain de l’Arizona Paul Boyer, qui soutenait initialement cet audit mais a vite déchanté, concluant : « On est passés pour des idiots ».