Afghanistan : La Belgique voudrait encore évacuer 468 personnes

EXODE Selon la chef de la diplomatie belge, il y a encore deux passages pour partir d’Afghanistan : par voie terrestre vers le Pakistan et, depuis quelques jours, des vols au départ du Qatar

20 Minutes avec AFP
— 
Un avion belge avec à son bord des personnes évacuées d'Afghanistan, à l'aéroport militaire de Melsbroek le 25 août 2021.
Un avion belge avec à son bord des personnes évacuées d'Afghanistan, à l'aéroport militaire de Melsbroek le 25 août 2021. — /SIPA

Cet été, la Belgique a réussi à sortir 1.400 personnes d’Afghanistan jusqu’à une décision fin août de mettre un terme aux évacuations peu avant le départ des dernières troupes américaines. Mais il y a encore beaucoup de noms sur la liste des évacuations. La Belgique voudrait en effet faire partir encore 468 personnes, a indiqué lundi la ministre belge des Affaires étrangères, Sophie Wilmès.

En marge de l’Assemblée générale annuelle de l’ONU, qui se tient cette semaine à New York, la chef de la diplomatie a dit espérer que leur sort pourra être réglé prochainement. Selon elle, il reste deux sources de passage pour partir d’Afghanistan : par voie terrestre, pour gagner le Pakistan, que « nous ne recommandons pas vu (sa) dangerosité », et depuis quelques jours des vols au départ du Qatar.

Les personnes concernées sont réparties en quatre groupes : le premier réunit 260 personnes ayant la nationalité belge ou la double nationalité et leurs ayants droit (époux, épouse, enfants), le deuxième compte 45 personnes ayant travaillé pour la Belgique. Le troisième groupe identifié comprend 63 personnes qui par leur profil ou leur engagement politique sont en situation de risque accru face au régime en place, et le dernier regroupe 100 détenteurs d’un titre de séjour en Belgique, selon Sophie Wilmès.