Disparition d'une randonneuse : Que sait-on de l'affaire qui bouleverse les Etats-Unis ?

ETATS-UNIS « Des restes humains ont été découverts, correspondant à la description de Gabrielle "Gabby" Petito », l’Américaine disparue, a annoncé le FBI, ce dimanche

Manon Aublanc
— 
Le corps de la jeune voyageuse américaine disparue découvert aux Etats-Unis — 20 Minutes
  • Gabrielle Petito, une Américaine de 22 ans, a disparu le 11 septembre, après un road-trip avec son petit ami, Brian Laundrie, 23 ans.
  • Le jeune homme, qui est rentré à son domicile après la disparition de sa compagne, a finalement disparu quelques jours plus tard.
  • Dimanche, le FBI a annoncé que « des restes humains ont été découverts, correspondant à la description de Gabrielle "Gabby" Petito ».

Qu’est-il arrivé à Gabrielle Petito ? Un corps correspondant à celui de la jeune Américaine de 22 ans, récemment disparue, a été retrouvé dans un parc national du Wyoming, à l’ouest des Etats-Unis, a annoncé le FBI, ce dimanche.

« Plus tôt dans la journée, des restes humains ont été découverts, correspondant à la description de Gabrielle "Gabby" Petito », a annoncé l’agent du FBI Charles Jones lors d’une une conférence de presse. La jeune voyageuse a disparu le 11 septembre 2021 après un road trip avec son compagnon, Brian Laundrie, 23 ans. Le jeune homme, qui était rentré à son domicile seul, a finalement disparu lui aussi quelques jours plus tard.

Que s’est-il passé ? Pourquoi Brian Laundrie n’a-t-il pas été inquiété par les autorités ? 20 Minutes fait le point sur ce fait divers qui a ému les Américains.

Que s’est-il passé ?

Le 2 juillet dernier, Gabrielle « Gabby » Petito, 22 ans, et son compagnon Brian Laundrie, 23 ans, partent de New York pour un road trip en van aménagé à travers les Etats-Unis pour quatre mois. Pour raconter ce voyage en amoureux, les deux Américains postent régulièrement des photos et des vidéos sur Instagram et sur YouTube. On y voit le jeune couple, qui semble très amoureux, prendre la pose dans des lieux idylliques.

Le 1er septembre, Brian Laundrie rentre seul chez lui, à North Port, en Floride, sans sa petite amie, avec le van utilisé pour le voyage, enregistré au nom de Gabrielle Petito. Dix jours plus tard, les parents de la jeune femme signalent la disparition de leur fille aux autorités. La dernière publication de la jeune femme sur Instagram remonte au 25 août et, selon le New York Post, son dernier échange avec ses parents date du 30 août : « No service in Yosemite » (« Pas de réseau au Yosemite »), a-t-elle envoyé par SMS à sa mère.

Quels sont les éléments troublants de ce dossier ?

Le 12 août, les autorités de Moab, petite ville de l’Utah, interviennent pour un différend conjugal entre les deux jeunes Américains à l’entrée du Arches National Park. Une scène filmée par la caméra piéton d’un des policiers et rendue publique. On y voit Gabrielle Petito, en larmes. La jeune femme, qui semble en détresse, se confie sur une altercation survenue le matin même avec son petit ami, alors qu’elle faisait le ménage dans le van : « Certains jours, j’ai un très mauvais [trouble obsessionnel compulsif] », explique-t-elle aux policiers. « Je m’excusais auprès de lui et lui disais : "Je suis désolée, je suis si méchante" », poursuit-elle. « Elle s’énerve parfois », déclare, de son côté, Brian Laundrie aux policiers. Interrogé sur les égratignures sur son visage, le jeune homme explique que sa petite amie l’a frappé avec son téléphone, selon la vidéo diffusée par les autorités.

Mais au moment du signalement de la disparition de la jeune femme, Brian Laundrie, déclaré personne « digne d’intérêt » par les enquêteurs, a refusé de coopérer avec la police, se murant dans le silence. Selon le New York Times, le jeune homme aurait suivi les conseils de son avocat, qui avance que le compagnon est souvent la première personne vers qui la police « se tourne dans ce genre de dossier ». L’affaire prend une autre tournure, le 17 septembre, lorsque les parents de l’Américain de 23 ans appellent les autorités pour signaler que leur fils a lui aussi disparu. Ils indiquent alors être sans nouvelles de leur fils depuis le 14 septembre.

Où en est l’enquête ?

Le 18 septembre, au lendemain du signalement de la disparition de Brian Laundrie, la police annonce que l’enquête est traitée comme « un cas de disparitions multiples ». « L’avocat de la famille Laundrie a appelé les enquêteurs du FBI vendredi soir indiquant que la famille voulait parler de la disparition de leur fils », a annoncé la police dans un communiqué. « Il est important de noter que, bien que Brian soit une personne digne d’intérêt dans la disparition de Gabby, il n’est pas recherché pour crime. »

Le lendemain, un corps correspondant à la description de Gabrielle Petito est découvert dans une zone du parc national de Grand Teton dans le Wyoming, ont annoncé les autorités dimanche. « L’identification médico-légale complète n’a pas été réalisée pour confirmer à 100 % que nous avons trouvé Gabby, mais sa famille a été informée de cette découverte », a annoncé l’agent du FBI Charles Jones lors d’une conférence de presse, ajoutant que la cause du décès n’avait pas été déterminée.

Pourquoi le FBI a-t-il récupéré l’affaire ?

L’enquête étant désormais traitée comme « un cas de disparitions multiples », en raison de la disparition de Brian Laundrie, c’est le FBI, compétent dans ce domaine, qui a récupéré le dossier. « Dès le moment où les autorités ont décidé de traiter l’enquête pour "multiples disparitions", le dossier est passé de la police locale au FBI », explique à 20 Minutes Sophie Cilpa, avocate internationale, spécialiste du droit américain, associée du cabinet Action Avocats.

« Dans la mesure où il s’agit d’une disparition, qui est peut-être liée à un crime, c’est le Federal Bureau of Investigation (FBI) qui est compétent. C’est également le FBI qui est compétent en matière d’enlèvement, par le biais de son unité VICAP (The Violent Criminal Apprehension Program), créée spécifiquement pour enquêter sur les crimes violents, les enlèvements et disparitions inquiétantes », détaille la spécialiste.

Pourquoi Brian Laundrie n’a-t-il pas été arrêté ?

Lors du signalement de la disparition de Gabrielle Petito, le 11 septembre, une enquête a été ouverte et Brian Laundrie a été déclaré personne « digne d’intérêt » par les enquêteurs. « Il est qualifié de "person of interest", car il est potentiellement impliqué dans cette affaire, mais il n’y a pas de charges contre lui, on ne connaît pas encore son rôle. C’est un moyen de préserver sa présomption d’innocence », analyse Sophie Cilpa, qui explique qu’aux Etats-Unis, on peut poursuivre les autorités pour dénonciation calomnieuse, diffamation ou si la réputation d’une personne est mise à mal.

Malgré la découverte du corps, pourquoi le jeune homme n’a-t-il pas été placé en garde à vue ? « D’abord, parce qu’il a disparu, bien évidemment, et ensuite parce qu’il n’y a pas de charges contre lui, c’est-à-dire d’indices graves et concordants », poursuit l’avocate, qui précise qu’on ne peut pas être inculpé sans charges aux Etats-Unis.

Que se passera-t-il si les enquêteurs retrouvent le jeune homme ?

« Il pourra être arrêté et interrogé. Il passera ensuite devant le procureur de Floride, le "district attorney". S’il y a des charges bien assises, comme des aveux ou des relevés ADN, par exemple, celui-ci pourra décider de le placer en détention provisoire en attente d’un procès », décrypte la spécialiste, qui précise que le jeune homme pourrait encourir la perpétuité s’il était reconnu coupable par un jury populaire lors d’un procès.