Chine : Dix-neuf mineurs retrouvés morts, un mois après avoir été coincés sous terre

ACCIDENT La mine de charbon s’était effondrée le 14 août dernier et les opérations de recherche n’avaient rien donné jusque-là

20 Minutes avec agences
— 
Une mine de charbon dans la province chinoise de l'Anhui (illustration).
Une mine de charbon dans la province chinoise de l'Anhui (illustration). — Huang Shi Peng/AP/SIPA

Dix-neuf mineurs ont été retrouvés morts lundi dans la mine Chaidaer, dans la province de Qinghai, dans le nord-ouest de la Chine. Les victimes s’étaient retrouvées bloquées sous terre après l’effondrement de la voûte, le 14 août dernier. Un survivant et un mort avaient été remontés à la surface quelques jours après le drame, mais les sauveteurs n’avaient pu retrouver les autres mineurs avant ce début de semaine.

« Depuis tôt lundi matin, les opérations de secours sont essentiellement terminées. Les 19 personnes coincées ont toutes été retrouvées durant les recherches, aucune d’entre elles ne présentait de signes vitaux », a rapporté la télévision d’Etat CCTV, citant l’équipe de sauveteurs.

Des accidents fréquents

Plus d’un millier de personnes ont pris part aux opérations qui ont duré presque 30 jours, travaillant dans des conditions épuisantes à une altitude de plus de 3.800 mètres. La mine est en effet située sur le vaste plateau en haute altitude du Ginghai-Tibet, souvent surnommé le « toit du monde ».

Les accidents sont fréquents dans les mines chinoises, où les normes de sécurité et les réglementations sont peu respectées. En janvier, 11 mineurs avaient été secourus dans une mine effondrée de la province de Shandong, dans l’est du pays, après avoir passé deux semaines bloqués à des centaines de mètres sous terre. Une explosion dans une mine d’or de la même province avait tué 10 personnes en février.