Afghanistan : Le premier avion d'évacuation depuis le retrait américain est arrivé au Qatar

REFUGIES A bord de l’avion, une centaine de personnes dont des étrangers, fuyant la capitale afghane

M.F avec AFP
— 
Les évacués d'Afghanistan arrivent à l'aéroport international Hamad de Doha, la capitale du Qatar, sur le premier vol transportant des étrangers hors de la capitale afghane depuis le retrait américain le mois dernier, le 9 septembre 2021.
Les évacués d'Afghanistan arrivent à l'aéroport international Hamad de Doha, la capitale du Qatar, sur le premier vol transportant des étrangers hors de la capitale afghane depuis le retrait américain le mois dernier, le 9 septembre 2021. — KARIM JAAFAR / AFP

« Quelque 113 » personnes ont pu évacuer de Kaboul en Afghanistan par avion ce jeudi. Une première depuis le retrait des troupes américaines du pays désormais aux mains des talibans. Le Boeing 777 a atterri à l’aéroport international Hamad de Doha au Qatar avec à bord des civils, dont des ressortissants américains, canadiens, allemands et ukrainiens, a indiqué une source proche de l’opération.

Ils seront accueillis dans un centre pour réfugiés afghans à Doha, selon cette même source. Plus tôt, des sources concordantes avaient fait état de 200 personnes à bord de l’avion.

Le Qatar, acteur incontournable dans la crise afghane

Il s’agit du premier vol de ce type depuis le gigantesque pont aérien organisé par les Américains qui a permis l’évacuation de plus de 120.000 personnes depuis le soudain retour au pouvoir des talibans à la mi-août.

Lors d’une visite au Pakistan, le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, avait félicité les talibans pour avoir autorisé le vol. « Nous avons pu (assurer) le premier vol avec des passagers (…) nous remercions les talibans pour leur coopération », avait-il déclaré dans des remarques télévisées. « C’est en fait ce à quoi nous nous attendions des talibans, de voir ces déclarations positives transformées en action », a-t-il continué. « Je pense que c’est un message positif ».

Le Qatar est devenu un acteur incontournable dans la crise afghane. Il avait accueilli les négociations conclues en 2020 entre les Etats-Unis de Donald Trump et les talibans, puis entre ces derniers et l’opposition afghane du président désormais déchu, Ashraf Ghani. De nombreux pays, dont les Etats-Unis, ont relocalisé leur ambassade de Kaboul à Doha depuis la reprise de pouvoir des talibans.