Coronavirus au Vietnam : Un homme condamné à cinq ans de prison pour avoir propagé le virus

JUSTICE L’homme était accusé de ne pas avoir respecté sa quarantaine de 21 jours et d’avoir transmis le virus à plusieurs personnes

20 Minutes avec agences
— 
Un homme se fait tester dans la ville de Vung Tau, au Vietnam, le samedi 21 août 2021.
Un homme se fait tester dans la ville de Vung Tau, au Vietnam, le samedi 21 août 2021. — Hau Dinh/AP/SIPA

Au Vietnam, un homme a été condamné à cinq ans de prison pour avoir enfreint les règles de quarantaine de son pays et transmis le Covid-19 à plusieurs personnes. Le Van Tri, 28 ans, a été reconnu coupable d’avoir « propagé des maladies infectieuses dangereuses à d’autres personnes » après s’être rendu en juillet dans sa province natale de Ca Mau, dans le sud du pays, depuis Ho Chi Minh Ville en plein pic d’épidémie, selon une décision rendue publique sur le site Internet du tribunal local.

Une personne serait décédée après avoir été infectée

Le jeune homme, testé positif au Covid-19 le 7 juillet, a été accusé de ne pas avoir respecté sa quarantaine obligatoire de 21 jours à domicile lors de son arrivée à Ca Mau, région relativement épargnée par le virus à l’époque. « La violation par Tri du règlement de quarantaine médicale à domicile a entraîné l’infection de nombreuses personnes par le Covid-19 et le décès d’une personne le 7 août 2021 », selon le tribunal. D’après des médias d’État, huit personnes auraient été infectées à cause du jeune homme.

Après avoir maintenu le nombre de cas à un faible niveau l’année dernière, le Vietnam est aujourd’hui confronté à une forte vague de Covid-19. Le pays totalise plus de 540.000 infections et plus de 13.000 décès. La grande majorité des cas ont été enregistrés depuis la fin du mois d’avril. La capitale Hanoï, ainsi que Ho Chi Minh-ville ont été soumises à des confinements stricts ces derniers mois.

Au Vietnam, plusieurs personnes ont déjà été condamnées pour avoir propagé le virus.
Un homme de 32 ans de Hai Duong a été condamné à dix-huit mois de prison en juillet et un agent de bord de Vietnam Airlines à deux ans de prison avec sursis en mars pour le même motif.