Ouragan Ida : La Nouvelle-Orléans entièrement privée d’électricité

INTEMPERIES Au total, près d’un million de foyers étaient privés d’électricité dimanche soir à travers la Louisiane

20 Minutes avec AFP
— 
Ouragan Ida : La Nouvelle-Orléans entièrement privée d’électricité — 20 Minutes

Seize ans jour pour jour après les ravages de Katrina, la Nouvelle-Orléans était entièrement privée d’électricité, dimanche soir, quelques heures après l’arrivée de l’ouragan Ida en Louisiane.

La compagnie Entergy, qui distribue l’électricité dans le sud-est de l’Etat américain, « a confirmé que La Nouvelle-Orléans était sans électricité », a tweeté NOLA Ready, une agence du Bureau de la sécurité intérieure et de la préparation aux urgences. « La seule électricité dans la ville vient des générateurs », a-t-elle précisé.

« Nous n’avons plus d’électricité maintenant dans toute la ville ! C’est le moment de rester dans vos endroits sûrs. Ce n’est pas le moment de sortir !!», a tweeté la maire de La Nouvelle-Orléans, LaToya Cantrell.

Un « risque mortel »

Au total, près d’un million de foyers étaient privés d’électricité dimanche soir à travers la Louisiane, selon le site spécialisé poweroutage.us. Classé en catégorie 4 à son arrivée à la mi-journée sur les côtes de Louisiane, Ida est passé en catégorie 3 en début de soirée, la même catégorie que Katrina qui avait dévasté cet Etat du sud des Etats-Unis en 2005. « Ida est un dangereux ouragan de catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson (sur 5). Un affaiblissement rapide est attendu au cours de la journée prochaine, mais Ida devrait rester un ouragan jusqu’à tard ce soir », a indiqué le Centre national des ouragans (NHC) dans son bulletin de début de soirée. Le NHC a mis en garde contre le « risque mortel » créé par l’ouragan et a exhorté les résidents des zones affectées à « prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger leur vie et leurs biens ».

Le NCH a averti d’un risque d’inondations dans plusieurs zones notamment à Jean Lafitte, bourgade au sud de La Nouvelle-Orléans, où les digues ont cédé a indiqué le maire Tim Kerner a indiqué à WGNO, une filiale de la télévision ABC. « Nous avons entre 75 à 200 personnes bloquées à Barataria », a-t-il dit. « Les vents sont encore trop forts, nous ne pouvons mettre à l’eau des bateaux pour les récupérer ». A 01H00 locales lundi (06H00 GMT), Ida progressait avec des vents à 120 km/h et devait continuer à s’affaiblir en traversant les terres, selon les services météo, avec une trajectoire l’emmenant vers le nord puis l’est pour atteindre mercredi le milieu de la côte atlantique. Une personne a été tuée par la chute d’un arbre à Prairieville, près de La Nouvelle-Orléans, a indiqué le bureau du shérif local. « C’est un cyclone potentiellement mortel », a souligné le président Joe Biden, qui s’est rendu dimanche au siège de l’agence américaine de gestion de crise (FEMA) et a prié la population de prendre la menace au sérieux.

Coupures de courant

Ida « sera l’un des ouragans les plus puissants à frapper la Louisiane depuis au moins les années 1850 », a prévenu le gouverneur de l’Etat, John Bel Edwards. « Il n’y a aucun doute que les prochains jours et semaines seront extrêmement difficiles », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. « Une fois que l’ouragan sera passé, vous devez vous préparer à rester à l’abri où vous vous trouvez pour au moins 72 heures », a-t-il ajouté. Sur CNN le gouverneur a estimé que le coûteux système de digues mis en place après la dévastation de Katrina en 2005 devrait « tenir ».

Le niveau de l’océan était de plus d’un mètre et demi au-dessus de sa moyenne habituelle haute à plusieurs endroits, selon le NHC. A 130 km de La Nouvelle-Orléans, dans la capitale Baton-Rouge, un couvre-feu a été annoncé pour toute la partie de la ville à l’ouest du fleuve Mississippi, à partir de la tombée de la nuit et jusqu’à l’aube, lundi.

« Ne sortez pas »

« Ne sortez pas », ont martelé tout le week-end les services météorologiques américains, qui recommandent aux habitants de se réfugier dans une pièce sans fenêtres de leur domicile et de s’y calfeutrer. Le souvenir de Katrina, qui avait touché terre le 29 août 2005, il y a exactement 16 ans, est encore douloureux en Louisiane : plus de 1.800 personnes avaient péri et les intempéries avaient causé des dizaines de milliards de dollars de dégâts.

« Je sais que c’est très douloureux de penser qu’une nouvelle grosse tempête comme l’ouragan Ida puisse toucher terre lors de cette date anniversaire », a dit John Bel Edwards. « Mais nous ne sommes pas le même Etat qu’il y a 16 ans, nous avons un système de réduction des risques liés aux ouragans ». La Maison Blanche a annoncé dimanche que les agences fédérales avaient déployé plus de 2.000 spécialistes en intervention d’urgence, y compris des équipes de recherches, ainsi que des réserves d’eau, de nourriture et des générateurs électriques. Les autorités locales, la Croix-Rouge et d’autres organisations prévoient d’ouvrir « des dizaines de refuges pour au moins 16.000 personnes », a ajouté la Maison Blanche dimanche.