Attentat à Kaboul : Un seul auteur dans l'attaque suicide de l'aéroport, selon Washington

CONFLIT « Nous ne pensons pas qu’il y ait eu de deuxième explosion à l’hôtel Baron ou près de l’hôtel », a indiqué vendredi le Pentagone

20 Minutes avec AFP
— 
Un double attentat-suicide près de laéroport de Kaboul, en Afghanistan, a fait au moins 85 morts dont 13 militaires américains, le 27 août 2021.
Un double attentat-suicide près de laéroport de Kaboul, en Afghanistan, a fait au moins 85 morts dont 13 militaires américains, le 27 août 2021. — Sipa/Newscom

L’attentat-suicide particulièrement meurtrier qui a frappé jeudi l’aéroport de Kaboul, en Afghanistan, a été perpétré par un seul auteur, a indiqué vendredi le Pentagone, après avoir affirmé dans un premier temps qu’il y avait eu deux explosions provoquées par deux kamikazes.

« Nous ne pensons pas qu’il y ait eu de deuxième explosion à l’hôtel Baron ou près de l’hôtel, (nous pensons) qu’il n’y avait qu’un seul auteur de l’attentat suicide », a indiqué le général Hank Taylor lors d’une conférence de presse.

Au moins 85 morts, dont 13 soldats américains

Il avait d’abord été fait état d’une deuxième déflagration près d’un hôtel à proximité de l’aéroport. L’attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique au Khorasan et qui a tué au moins 85 personnes dont 13 soldats américains, a semé la terreur parmi les milliers de personnes candidates à l’évacuation, amassées autour du périmètre de l’aéroport.

« Il y a beaucoup de femmes et d’enfants parmi les victimes. La plupart des gens sont choqués, traumatisés », a déclaré vendredi un responsable de l’ancien gouvernement renversé mi-août par les talibans.

Les opérations d’évacuations se poursuivront « jusqu’au dernier moment »

Les opérations font toujours face à des « menaces précises et crédibles », a précisé par ailleurs le porte-parole de l’armée américaine, John Kirby. Mais les opérations d’évacuations se poursuivront « jusqu’au dernier moment », a assuré Washington.

Plus de 100.000 personnes ont été évacuées d’Afghanistan depuis le 14 août, et 5.400 sont encore réfugiées à l’aéroport pour quitter le pays.