Un chasseur alpin français tué en Afghanistan

ARMEE Un insurgé a tiré un roquette anti-char...

Avec agence

— 

Un caporal du 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA) a été tué samedi par un tir de roquette contre son blindé lors d'un accrochage avec des insurgés dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'état-major des armées à Paris.
Un caporal du 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA) a été tué samedi par un tir de roquette contre son blindé lors d'un accrochage avec des insurgés dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'état-major des armées à Paris. — Joël Saget AFP/Archives

Un caporal du 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA) a été tué samedi par un tir de roquette contre son blindé lors d'un accrochage avec des insurgés dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'état-major des armées à Paris.

Le soldat a été tué au cours d'une opération engagée dans la matinée par un bataillon de l'Armée nationale afghane (ANA) et 400 militaires français dans la vallée d'Alasay, au nord-est de Kaboul, a déclaré à l'AFP le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major.

2.800 soldats français en Afghanistan

Le président Nicolas Sarkozy a fait part de sa «vive émotion», s'associant «à la douleur de sa famille et de ses proches», a déclaré l'Elysée dans un communiqué. Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a exprimé lui «sa peine la plus vive et sa grande reconnaissance à l'égard de ce militaire français qui a fait don de sa vie dans l'accomplissement de la mission».

La France compte quelque 2.800 soldats sur le sol afghan, déployés au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan. Ce nouveau décès porte à 26 le nombre de militaires français morts en Afghanistan depuis l'arrivée des premiers contingents en janvier 2002.