Coronavirus : Le Danemark annonce une levée totale des restrictions dès le 10 septembre

Pandémie Avec plus de 70 % de la population vaccinée, le pays scandinave juge l’épidémie « sous contrôle »

20 Minutes avec AFP
— 
Drapeau du Danemark, illustration
Drapeau du Danemark, illustration — Pixabay

« L’épidémie est sous contrôle, nous avons des taux de vaccination record. C’est pourquoi, le 10 septembre, nous pourrons abandonner les règles spéciales que nous avons dû introduire dans la lutte contre le Covid-19 », a annoncé ce vendredi le ministre danois de la Santé, Magnus Heunicke, dans un communiqué de presse.

A la faveur d’une importante couverture vaccinale – plus de 70 % de la population du pays scandinave, qui compte 5,8 millions d’habitants, est entièrement vaccinée - les restrictions encore en place au Danemark contre le Covid-19 vont être levées à compter du 10 septembre, la maladie n’étant plus considérée comme « menaçante pour la société ».

A compter de cette date butoir, l’obligation de montrer un passe sanitaire dans les boîtes de nuit, qui rouvrent le 1er septembre, et lors de grands événements disparaîtra. Il était déjà prévu que ce « coronapass » ne soit plus demandé dans les restaurants, centre de sports et coiffeurs à partir du 1er septembre.

« Nous ne sommes pas sortis de l’épidémie », a cependant souligné le ministre de la Santé, assurant que le gouvernement « n’hésitera pas à agir rapidement si la pandémie menace à nouveau les fonctions essentielles de la société ».

En mars 2020, le Danemark avait été l’un des premiers pays à instaurer le régime de semi-confinement, qui a par la suite inspiré la quasi-totalité des pays européens, avec la fermeture des écoles et des commerces jugés non-essentiels. Après un premier assouplissement des mesures quelques semaines plus tard, il avait à nouveau serré la vis progressivement à partir d’août 2020, retrouvant le semi-confinement à Noël.

Depuis, le pays a graduellement rouvert, avec l’introduction dès avril du passeport coronavirus, dont le recours est aujourd’hui limité. Le 14 août, le port du masque obligatoire avait disparu des transports publics, seul endroit où il était encore exigé, conséquence de l’assouplissement des règles de distanciation sociale.