Afghanistan : L’Australie avait évacué ses derniers soldats la veille de l’attentat

CONFLIT Au moins treize soldats américains ont été tués et dix-huit blessés dans cette attaque kamikaze revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique

20 Minutes avec AFP
— 
Un avion US Air Force à Kaboul le 21 août 2021.
Un avion US Air Force à Kaboul le 21 août 2021. — AFP

Evoquant des « renseignements très clairs », et mettant en garde contre de nouvelles attaques, le ministre australien de la Défense, Peter Dutton, a indiqué vendredi que la totalité des soldats australiens qui se trouvaient encore en Afghanistan ont quitté le pays la veille du double attentat-suicide meurtrier jeudi à l’aéroport de Kaboul.

Au moins treize soldats américains ont été tués et dix-huit blessés dans cette attaque kamikaze revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique menée aux abords de l’aéroport de la capitale afghane où sont massées des milliers de personnes espérant fuir le pays après la prise de pouvoir des talibans. Le régime taliban a recensé jusqu’à vingt morts et 52 blessés.

Une « phase post-évacuation »

« Nous avons été en mesure d’assurer le départ du personnel australien restant au cours de la nuit dernière, peu de temps avant que les terribles événements de cette nuit n’aient lieu », a déclaré vendredi le Premier ministre australien Scott Morrison, lors d’une conférence de presse. Scott Morrison a affirmé que durant neuf jours, avec l’aide des forces américaines et britanniques, les troupes australiennes ont aidé à évacuer quelque 4.100 personnes, dont 3.200 Australiens et citoyens afghans munis de visas australiens. Le Premier ministre a indiqué que l’Australie a terminé ses opérations d’évacuation et est entrée dans une « phase post-évacuation ».

« Il y avait des renseignements très clairs sur le fait que l’ISKP (Etat islamique Province du Khorasan) comptait frapper et frapper fort, et c’est ce qu’ils ont fait », a déclaré vendredi le ministre australien de la Défense Peter Dutton, sur la chaîne de télévision Nine Network. « Ces gens sont encore plus extrémistes que les talibans et sont en guerre contre les talibans. Par conséquent, c’est une situation affreusement complexe », a-t-il ajouté, précisant que des SMS avaient été envoyés aux Australiens présents en Afghanistan pour les mettre en garde contre la menace d’attentat près de l’aéroport.

« Je suis vraiment heureux et soulagé que nos soldats aient quitté Kaboul et que nous ayons pris la décision d’évacuer hier (jeudi) nos derniers ressortissants, qui sont désormais en sécurité aux Emirats arabes unis », a souligné le ministre. Il a cependant mis en garde contre de nouveaux attentats, invitant la population « à éviter les rassemblements et les endroits publics ».

Plus de 100.000 personnes évacuées

L’Australie a déployé 39.000 soldats au cours des vingt ans où elle a participé aux opérations dirigées par les Etats-Unis et l’Otan en Afghanistan après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Plus de 100.000 personnes ont été évacuées d’Afghanistan depuis le 14 août, veille du retour au pouvoir des talibans, a annoncé jeudi un responsable de la Maison Blanche. « Comme nous l’avons vu ces dernières heures et comme les renseignements continuent de l’indiquer, d’autres attentats sont probables. Les gens doivent éviter les rassemblements. Ils doivent éviter les lieux publics. Et ils devraient prêter attention à leur sécurité dans ces conditions semblables à une guerre », a poursuivi Peter Dutton, déplorant les morts causées par le double attentat-suicide en particulier celles des soldats américains qui ont aidé les Australiens et les détenteurs de visa pour l’île-continent à rallier l’aéroport de Kaboul pour leur évacuation. « Tout le monde est anéanti par cela », a-t-il confié.