#AppleToo : Des employés d'Apple lancent un mouvement pour dénoncer des faits de harcèlement et discrimination

PAROLE Les créateurs du site Internet et du compte Twitter ont affirmé avoir épuisé en vain toutes les voies hiérarchiques officielles pour dénoncer des méfaits avant de lancer #AppleToo

20 Minutes avec agence
— 
Devant un Apple store. (illustration)
Devant un Apple store. (illustration) — Norikazu Tateishi/AP/SIPA

Une quinzaine de salariés américains d’Apple ont lancé ce lundi un site Internet appelé #AppleToo, rappelant le nom du mouvement #MeToo. Comme ce dernier, la plateforme entend rendre publics des faits de harcèlement ou agression sexuels et de discrimination. Elle se concentre sur les agissements des employés du groupe américain, indique The Verge.

Huit histoires différentes ont d’ores et déjà été partagées sur le site, qui se décline aussi sous la forme d’un compte Twitter. Les créateurs de #AppleToo ont informé leurs collègues de l’arrivée de leur mouvement via un message sur un serveur partagé par environ 200 employés et sous-traitants de l’entreprise. « Il est temps de penser différemment », peut-on lire sur la plateforme, en référence au slogan d’Apple.

En finir avec « l’humiliation, l’isolement et les manipulations »

Les organisateurs du mouvement ont raconté avoir emprunté toutes les voies officielles en interne pour dénoncer des méfaits et avoir parlé à la direction, aux ressources humaines et à d’autres services. « Rien n’a changé », ont-ils pourtant déploré. Les fondateurs de #AppleToo ont estimé que leur employeur a « trop longtemps échappé au regard critique de l’opinion publique ».

Ils ont pointé du doigt « une culture du secret créant une forteresse opaque et intimidante ». Les responsables du site y ont affirmé ne plus vouloir accepter « les injustices persistantes » ni « l’humiliation, l’isolement et les manipulations » auxquels font face les victimes de harcèlement au sein de la société. Le lancement du site et du compte Twitter a aussi fait réagir d’anciens salariés.

« J’ai vécu tellement de choses choquantes quand je travaillais chez Apple, a ainsi témoigné Timnit Gebru, qui a aussi été salariée de Google. Et je me suis toujours demandé comment ils se débrouillaient pour que ça ne se sache pas. Je suis ravie de voir que les employés d’Apple s’organisent. Il est temps qu’Apple assume ses responsabilités ».