Hillary Clinton nomme un émissaire pour les transfèrements de Guantanamo

ETATS-UNIS Daniel Fried devra notamment convaincre les autres pays d'accueillir des détenus ne pouvant retourner dans leur propre pays...

J.M. avec agence

— 

Dix-sept Chinois musulmans ouïgours détenus à Guantanamo depuis sept ans et blanchis depuis cinq ne peuvent pas être relâchés sur le sol américain comme ils le demandaient, a ordonné mercredi une cour d'appel américaine infirmant une première décision de justice.
Dix-sept Chinois musulmans ouïgours détenus à Guantanamo depuis sept ans et blanchis depuis cinq ne peuvent pas être relâchés sur le sol américain comme ils le demandaient, a ordonné mercredi une cour d'appel américaine infirmant une première décision de justice. — Mandel Ngan AFP/Archives

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a nommé ce jeudi un émissaire chargé d'«intensifier» les efforts américains sur les transfèrements de détenus de la prison de Guantanamo, en vue de sa fermeture dans un délai d'un an. Le poste est confié à Daniel Fried, secrétaire d'Etat adjoint sortant pour les Affaires européennes. Il devrait prendre ses fonctions rapidement et participera au processus de fermeture du camp, promise par Barack Obama deux jours après son investiture.

>>> Retrouvez tous nos articles sur Guantanamo en cliquant ici.

Un responsable américain avait indiqué mercredi que Dan Fried aurait la charge de convaincre des pays d'Europe et d'autres régions d'accueillir des détenus de Guantanamo ne pouvant pas retourner dans leur pays car risquant d'y être persécutés. Il devra aussi déterminer quels sont les détenus qui pourront être libérés, quels sont ceux qui pourront être traduits en justice ou encore quels sont ceux qui ne le pourront pas parce que les preuves retenues à leur encontre relèvent du secret défense.