Afghanistan : Un corps trouvé dans le train d'atterrissage d'un C-17 américain

CONFLIT Une enquête a été ouverte par l'US Air Force 

20 Minutes avec AFP
— 
Des centaines de personnes tentent de fuir l'Afghanistan à l'aéroport de Kaboul, le 17 août 2021.
Des centaines de personnes tentent de fuir l'Afghanistan à l'aéroport de Kaboul, le 17 août 2021. — Wakil Kohsar / AFP

Des « restes humains » ont été découverts par l’armée américaine dans le train d’atterrissage de l’avion militaire qui avait été pris d’assaut lundi par des Afghans paniqués a l’aéroport de Kaboul, a indiqué l’armée de l’air américaine, ce mardi, qui a ouvert une enquête.

Les vidéos montrant des centaines de personnes poursuivre en courant un avion de transport C-17, certains tentant follement de s’accrocher à ses flancs ou à ses roues, vont être examinées par l’US Air Force. Une autre vidéo montrait le même appareil en vol au-dessus de Kaboul, et ce qui apparaissait comme deux personnes tombant dans le vide.

Le tarmac envahi par des centaines de personnes

« Outre les vidéos mises en ligne et les informations de presse faisant état de personnes tombant de l’appareil au départ, des restes humains ont été découverts dans le train d’atterrissage du C-17 lorsqu’il a atterri à la base aérienne Al Udeid, au Qatar », a précisé une porte-parole de l’US Air Force, Ann Stefanek. « L’enquête sera exhaustive pour nous permettre d’obtenir tous les faits sur cet incident tragique », a-t-elle ajouté dans un communiqué.

La porte-parole n’a pas donné de bilan total ni confirmé les informations faisant état d’une personne écrasée sous les roues de l’appareil avant le décollage. Le C-17 venait d’atterrir et était chargé d’équipement destiné aux renforts militaires américains envoyés à Kaboul pour sécuriser les évacuations de civils. « Avant que l’équipage n’ait pu décharger l’avion, il a été encerclé par des centaines d’Afghans » qui avaient envahi le tarmac après avoir forcé le périmètre de sécurité de l’aéroport, a précisé la porte-parole. « Face à une situation qui se détériorait rapidement autour de l’avion, l’équipage a décidé de repartir aussi vite que possible ».