Afghanistan : Washington va déployer des troupes à l'aéroport de Kaboul pour évacuer du personnel diplomatique

TALIBANS «L'accélération des offensives militaires des talibans et la hausse de la violence et de l'instabilité qui en résulte à travers l'Afghanistan est très préoccupante», a justifié le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price

Fabrice Pouliquen
— 
Le drapeau national américain se reflète sur les fenêtres du bâtiment de l'ambassade américaine à Kaboul le 30 juillet 2021.
Le drapeau national américain se reflète sur les fenêtres du bâtiment de l'ambassade américaine à Kaboul le 30 juillet 2021. — SAJJAD HUSSAIN / AFP

Les Etats-Unis vont redéployer des troupes à l'aéroport de Kaboul afin de sécuriser l'évacuation d'une partie du personnel de leur ambassade en Afghanistan, qui va être réduit face à l'avancée des talibans, a annoncé jeudi le département d'Etat américain.

Parallèlement, Washington va accélérer l'évacuation des interprètes et autres auxiliaires afghans de l'armée américaine, qui pourraient être menacés de représailles en cas de prise du pouvoir par les talibans, avec des vols «quotidiens», a déclaré à la presse le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price.

« Pas une évacuation totale »

«L'ambassade reste ouverte», «il ne s'agit pas d'une évacuation totale», a-t-il assuré, rappelant que le gouvernement américain avait commencé à rappeler une partie de son personnel de Kaboul en avril, lorsque le président Joe Biden avait annoncé que le retrait de toutes les forces internationales d'Afghanistan serait terminé avant la fin de l'été.

Mais «l'accélération des offensives militaires des talibans et la hausse de la violence et de l'instabilité qui en résulte à travers l'Afghanistan est très préoccupante», a-t-il estimé.

«En conséquence, nous réduisons encore davantage notre présence civile à Kaboul, à la lumière de l'évolution de la situation sécuritaire», a-t-il expliqué, évoquant une évacuation d'une partie des diplomates américains «dans les prochaines semaines».

«Afin de faciliter cette réduction, le ministère de la Défense va temporairement déployer des troupes supplémentaires à l'aéroport international», malgré la poursuite du retrait d'Afghanistan, a encore dit Ned Price.