Pass sanitaire en Italie : Manifestations contre le certificat en vigueur depuis vendredi

OPPOSITION En Italie, le passeport vert est obligatoire notamment dans les cinémas, les musées et les salles de sport couvertes ou encore dans les salles des restaurants

20 Minutes avec AFP
— 
Des opposants au passeport vert, à Rome le 24 juillet 2021.
Des opposants au passeport vert, à Rome le 24 juillet 2021. — Francesco Fotia/AGF/SIPA

Comme en France, les opposants au pass sanitaire ont battu le pavé samedi en Italie. Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes du pays contre l’instauration de ce certificat pour assister à des événements en salle et pour les enseignants.

Le passeport vert, une extension du certificat numérique Covid-19 de l’UE, est devenu obligatoire en Italie vendredi pour entrer dans les cinémas, les musées et les salles de sport couvertes ou pour manger à l’intérieur dans les restaurants. Le personnel des écoles et des universités aura en outre besoin de ce laissez-passer, tout comme les étudiants. Enfin, à partir du 1er septembre, il sera obligatoire sur les vols intérieurs et dans les trains longue distance.

« Honte ! Honte ! »

Un millier de personnes se sont ainsi rassemblées sur la Piazza del Popolo, dans le centre de Rome, aux cris de « Pas de laissez-passer vert ! » et « Liberté ! ». Des milliers de personnes ont défilé à Milan, dans le Nord, certaines portant des badges en forme d’étoiles jaunes, avec la mention « Non vacciné ». Une centaine de personnes du mouvement « No Vax » se sont également rassemblées à Naples, dans le Sud, s’opposant notamment à la vaccination des enfants, aux cris de « Ne touchez pas aux enfants » et « Honte ! Honte ! ».

Le passeport vert est en Italie le dernier outil utilisé pour lutter contre la pandémie. Le coronavirus a fait dans le pays plus de 128.000 morts.