Coronavirus : Le feu vert américain complet pour le vaccin Pfizer devrait arriver en septembre

AUTORISATION Selon le « New York Times », la FDA devrait donner son accord autour du 6 septembre. Actuellement, Pfizer délivre ses vaccins sous une autorisation temporaire d’urgence

20 Minutes avec AFP
— 
Le vaccin contre le Covid-19 des laboratoires Pfizer et BioNtech est toujours sous une autorisation temporaire.
Le vaccin contre le Covid-19 des laboratoires Pfizer et BioNtech est toujours sous une autorisation temporaire. — Francisco Seco/AP/SIPA

La fin du « temporaire » est proche pour le vaccin de Pfizer et BioNtech aux Etats-Unis. L’Agence américaine du médicament, la FDA, devrait en effet approuver pleinement dès septembre ce vaccin contre le Covid-19, affirme mardi le New York Times.

Selon le journal qui cite des sources proches du dossier, « la date officieuse » à laquelle le vaccin devrait obtenir le feu vert complet de la FDA « est autour de Labor Day ou plus tôt ». Cette fête est célébrée chaque année le premier lundi de septembre, soit le 6 septembre pour 2021. Pour le moment, Pfizer délivre ses vaccins sous une autorisation temporaire d’urgence qui lui avait été accordée le 11 décembre 2020.

La semaine dernière, la FDA avait indiqué que la procédure d’autorisation du vaccin contre le Covid-19 était « parmi les plus hautes priorités de l’agence » et qu’elle comptait rendre sa décision bien avant la fin du délai imparti. L’approbation complète du sérum pourrait augmenter la confiance et pousser davantage d’Américains à se faire vacciner à un moment où le variant Delta très contagieux fait grimper le nombre de cas dans le pays.

Moderna dans l’attente

Quelque 192 millions d’Américains ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 58 % de la population ou 70 % des adultes. Dans le même temps, au 27 juillet, selon les chiffres des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), les cas de Covid-19 sont remontés à 66.000 par jour, six fois plus qu’en juin.

Moderna, l’autre vaccin très répandu, également autorisé sous un régime d’urgence, a déposé lui aussi, mais plus tard, une demande d’approbation complète. Johnson & Johnson et son vaccin à une dose ne l’a pas encore demandée, selon le journal.