Lufthansa propose désormais des couchettes aux voyageurs en classe économique

CONFORT Aucune autre compagnie aérienne européenne ne propose un tel service

20 minutes avec agence
— 
Le nouveau service Sleeper's Row a été lancé lundi (illustration).
Le nouveau service Sleeper's Row a été lancé lundi (illustration). — AFP

Pouvoir voyager en classe éco tout en profitant d’un repos confortable et optimal lors d’un long voyage, voilà la nouvelle l’idée de Lufthansa. La compagnie aérienne allemande vient de lancer une offre qui permet à un voyageur de réserver les trois ou quatre sièges adjacents au sein afin de les transformer en couchette, rapporte BFM TV, lundi.

Baptisé Sleeper’s Row, ce nouveau service a été lancé lundi. Seuls certains voyageurs peuvent en profiter, ceux enregistrés sur les vols long-courriers de 11 heures et plus depuis Francfort et Munich « sur des liaisons vers l’Extrême-Orient, la côte ouest des États-Unis, l’Amérique centrale et du Sud ou l’Afrique australe », a expliqué la compagnie nationale allemande, citée par BMF TV.

Un service qui coûte entre 159 et 229 euros par vol selon le trajet

Ainsi, trois couchettes par vol sont proposées. Pour être confortablement installé sur une couchette, un voyageur doit débourser entre 159 et 229 euros par vol selon son trajet. Un oreiller, une couverture, un surmatelas de classe affaires sont fournis par Lufthansa. Mais aussi une ceinture de sécurité spéciale, qui reste attachée lorsque le passager est allongé. Les voyageurs qui ont payé pour ce service bénéficient également d’un pré-embarquement.

Ce service « est une étape supplémentaire vers une plus grande diversité de produits en classe économique pour répondre aux souhaits des passagers pour plus de confort et d’individualité », a ajouté la compagnie aérienne. En outre, cela devrait permettre à Lufthansa de générer des revenus supplémentaires sur les nombreux sièges laissés vacants, notamment en cette période de crise sanitaire. Et également de se démarquer par rapport à la concurrence européenne, qui ne propose pas le Sleeper’s Row.