Pass sanitaire : Le Mexique n’aura pas recours au certificat dans les lieux publics

PROMESSE Selon les chiffres officiels, le Mexique est le quatrième pays le plus touché au monde par le Covid-19, avec 2,85 millions de cas confirmés et 241.034 décès

20 Minutes avec AFP
— 
Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador, à Mexico le 27 juillet 2021 (illustration).
Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador, à Mexico le 27 juillet 2021 (illustration). — Mario Guzm·n/EFE/SIPA

Le pass sanitaire est au cœur des débats dans de nombreux pays. La contestation est même très forte en Europe, notamment en France et en Allemagne. De l’autre côté de l’Atlantique, au Mexique, le président Andrés Manuel Lopez Obrador a exclu lundi le recours à celui-ci pour accéder aux lieux publics malgré la pandémie de Covid-19.

« Nous n’allons pas demander ce type de certificat, c’est très clair, mais nous allons en revanche nous assurer qu’il n’y a pas de contamination », a expliqué le président lors de son habituelle conférence matinale depuis Puerto Vallarta, dans l’ouest du pays.

Le président défend la vaccination

Le dirigeant de gauche a par ailleurs souligné que malgré la récente augmentation des infections, qui fait partie de la troisième vague de cas de Covid-19 que connaît le Mexique, le nombre de décès avait diminué grâce aux progrès de la vaccination. « La meilleure chose à faire est de se faire vacciner », a redit Andrés Manuel Lopez Obrador, ajoutant toutefois que les gouvernements des Etats mexicains ont le pouvoir d’établir leurs propres mesures de prévention.

Au Mexique, qui compte 126 millions d’habitants, quelque 47,4 millions de personnes ont été vaccinées, dont 25,7 millions ont déjà un schéma vaccinal complet. Ce pays d’Amérique latine est le quatrième plus touché au monde par la pandémie de Covid-19, avec 2,85 millions de cas confirmés et 241.034 décès, selon les chiffres officiels.