États-Unis : Contre l’agressivité des passagers, les hôtesses de l’air apprennent à se battre

AVIATION Des stewards ou hôtesses de l’air prennent des cours d’autodéfense afin d’apprendre à gérer les passagers difficiles

20 Minutes avec agence
— 
Hotesses de l'air.
Hotesses de l'air. — Kent D. Johnson/AP/SIPA

Certaines hôtesses de l’air ou stewards prennent des cours d’auto-défense, aux États-Unis. Ils doivent faire face à une augmentation des comportements violents de la part des passagers. « On monte dans un avion avec plein de gens, certains d’entre eux ne sont pas toujours contents et on ne sait jamais ce qui va se passer », a expliqué une hôtesse de l’air à CNN.

Cette dernière a pris un cours d’une demi-journée, dans un gymnase de Miami. Un service qui a été créé en 2004 par la Transportation Security Administration, ou l’agence nationale américaine de sécurité dans les transports.

Traités comme des « punching-balls »

L’objectif de ces cours : apprendre des techniques de désescalade, gérer les passagers difficiles, apprendre différentes manières de frapper ou de maîtriser un agresseur. Tous espèrent ne jamais mettre ces gestes en application mais remarquent une augmentation des incidents, notamment depuis l’obligation du port du masque dans les avions. « Les gens sont anxieux, contrariés, frustrés, et parfois cela peut se manifester de façon inappropriée », ajoute l’hôtesse de l’air qui compte bien prendre soin d’elle mais également des autres passagers.

Plus de 3.600 incidents signalés à la Federal Aviation Administration et l’agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles de l’aviation civile auraient été relevés depuis le début de l’année. Les trois quarts concernaient le port du masque dans l’avion.

La présidente internationale de l’Association des hôtesses et stewards affirme : « nos métiers sont plus difficiles que jamais. Les conflits augmentent très rapidement », ajoutant que certains employés étaient traités comme des « punching-balls ».