Arabie saoudite : Les touristes vaccinés pourront entrer dans le pays à partir d'août

VACCINATION Ils pourront entrer dans le royaume « sans avoir à respecter de quarantaine » s'ils font la preuve d'un test PCR négatif de moins de 72 heures, relate l'agence de presse nationale

avec agences
— 
Un formulaire associé à un test PCR. (Illustration)
Un formulaire associé à un test PCR. (Illustration) — Radoslaw Czajkowski/Shutterstock/SIPA

L’Arabie saoudite a annoncé ce vendredi qu’elle allait rouvrir ses frontières aux touristes étrangers vaccinés, après une fermeture de dix-sept mois due à la pandémie de coronavirus, a indiqué l’agence de presse nationale. Riyad n’a toutefois pas annoncé de levée des restrictions sur le pèlerinage de l’Omra, qui attire chaque année des millions de musulmans du monde entier.

« Le ministère du Tourisme a annoncé que le royaume ouvrira ses portes aux touristes étrangers et lèvera […] la suspension de l’entrée pour les détenteurs de visas touristiques, à partir du 1er août », a rapporté l’agence de presse saoudienne. Les voyageurs pleinement vaccinés avec les vaccins approuvés par les autorités saoudiennes (Pfizer, AstraZeneca, Moderna ou Johnson & Johnson) pourront entrer dans le royaume « sans avoir à respecter de quarantaine », s’ils font la preuve d’un test PCR négatif de moins de 72 heures, a précisé l’agence.

Vaccination obligatoire dès le 1er août

L’Arabie saoudite, qui a investi des milliards dans l’industrie du tourisme pour diversifier son économie pétrolière, a délivré ses premiers visas touristiques en 2019. Entre septembre 2019 et la fermeture des frontières en mars 2020, elle a délivré 400.000 visas touristiques. L’épidémie de Covid-19 a aussi fortement perturbé les pèlerinages du Hadj et de l’Omra, ouverts seulement aux pèlerins vaccinés résidant dans le pays.
Depuis le début de la crise sanitaire, le pays a officiellement enregistré plus de 523.000 cas de coronavirus, dont 8.213 décès.

A ce jour, 26 millions de doses de vaccin ont été administrées pour une population de 35 millions, mais le gouvernement a annoncé qu’à compter du 1er août, la vaccination serait obligatoire pour entrer dans les établissements publics et privés. Cette décision concernera également les établissements scolaires et les lieux de divertissement ainsi que les transports publics.