Pays-Bas : Découverte d’un canal et d’une route utilisés par les Romains il y a 2.000 ans

ARCHÉOLOGIE La découverte a eu lieu dans la commune d’Oosterhout, à proximité de Nimègue, qui était une ville importante à l’époque romaine

20 Minutes avec agences
— 
L'Unesco a mis fin aux fonctions de Frank La Rue, son numéro 3, visé par des accusations de harcèlement sexuel.
L'Unesco a mis fin aux fonctions de Frank La Rue, son numéro 3, visé par des accusations de harcèlement sexuel. — LOIC VENANCE / AFP

Deux voies de circulation datant de l’époque romaine, un canal de plus de dix mètres de large et une route, ont été mis au jour la semaine dernière dans l’est des Pays-Bas, ont annoncé ce mercredi des archéologues néerlandais. La découverte a eu lieu dans la commune d’Oosterhout, à proximité de Nimègue, qui était une ville importante à l’époque romaine, hébergeant notamment des camps militaires permanents inscrits depuis ce mardi au patrimoine mondial de l’Unesco.

La route et le canal découverts ont environ 2.000 ans et ont été construits et utilisés par l’armée romaine. C’est une découverte « unique » pour l’Est des Pays-Bas, s’est enthousiasmé dans un communiqué le bureau d’archéologues néerlandais RAAP. La ville de Nimègue est située au bord du Rhin, qui représentait à l’époque la frontière de l’Empire romain.

Un réseau routier de 2.000 ans

De nombreux soldats romains étaient stationnés le long du fleuve. Le canal reliait probablement Nimègue et le Rhin et servait à transporter les soldats, le ravitaillement et des matériaux de construction. La large route mise au jour, dont le revêtement d’origine en gravier a été préservé, permet d’en apprendre davantage sur le réseau routier d’il y a environ 2.000 ans, s’est réjoui auprès de l’AFP Eric Noord, à la tête du projet.

Le limes de Germanie inférieure, composé de sites et infrastructures militaires et civiles qui ont matérialisé la frontière de l’empire romain, aujourd’hui situés en Allemagne et aux Pays-Bas, ont été mardi inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette découverte pourrait un jour faire partie de ce patrimoine, a espéré ce mercredi Eric Noord.