Coronavirus en Indonésie : Le pays enregistre un nouveau record de 2.069 décès en 24 heures

EPIDEMIE Le pays subit son plus violent pic de contaminations depuis le début de la pandémie

20 Minutes avec AFP
— 
L'épidémie est repartie fortement à l'ouest de Java, en Indonésie.
L'épidémie est repartie fortement à l'ouest de Java, en Indonésie. — Achmad Ibrahim/AP/SIPA

Ce sombre bilan surpasse celui de la veille. L'Indonésie a enregistré mardi un nouveau record de 2.069 décès dus au Covid-19 en 24 heures, alors que le pays subit le plus violent pic de contaminations depuis le début de la pandémie. Le nombre de nouveaux cas a franchi le seuil des 45.000, contre 28.000 infections lundi.

Ces chiffres inquiétants surviennent alors que l’Indonésie a assoupli cette semaine les mesures de restrictions, autorisant notamment les petits commerces, les restaurants de rue et certains centres commerciaux à rouvrir après un confinement partiel de trois semaines.

Diffusion du variant Delta

Les experts sanitaires avaient mis en garde contre le risque de favoriser une nouvelle vague de contaminations, alors que le variant Delta hautement contagieux se diffuse rapidement dans l’archipel de 270 millions d’habitants, désormais épicentre de la pandémie dans le monde.

Dans les régions les moins touchées de ce pays à majorité musulmane, les centres commerciaux et les mosquées ont été autorisés à rouvrir lundi avec des jauges limitées et des horaires réduits. Les bureaux doivent cependant rester fermés.

Des dizaines de millions de personnes vivent au jour le jour en Indonésie, raison pour laquelle le gouvernement n’a pas voulu imposer un confinement aussi strict que dans d’autres pays.

Une gestion de l’épidémie critiquée

Mais le gouvernement du président Joko Widodo est vivement critiqué pour sa gestion de la pandémie, certains l’accusant de donner la priorité à l’économie – la première du sud-est asiatique – plutôt qu’à la santé publique. Le variant Delta, apparu pour la première fois en Inde, a été détecté dans une douzaine de régions en dehors de Jakarta, Java et Bali, où l’épidémie a également été virulente ces dernières semaines.

Depuis début juillet, près de 19.000 ressortissants étrangers, dont de nombreux Chinois et Japonais, ont quitté l’Indonésie par l’aéroport international de Jakarta, d’après le département de l’immigration. L’Indonésie est un marché important pour les entreprises japonaises, et de nombreuses entreprises y sont soutenues par des sociétés chinoises, Pékin étant le premier partenaire commercial du pays.

Un faible taux de vaccination

Le rythme de la vaccination dans l’archipel indonésien est nettement inférieur à l’objectif du gouvernement, qui était d’administrer un million de doses par jour en juillet. Moins de 7 % de la population a reçu ses deux doses. Le pays a officiellement recensé plus de 3,2 millions de cas, dont 86.835 morts liés au Covid-19. Mais les experts sont convaincus que ces évaluations sont bien en dessous de la réalité.