Coronavirus à New York : Vaccin ou test obligatoire pour 300.000 fonctionnaires

VACCINATION « L’objectif est notre rétablissement. L’objectif est de protéger les gens », a déclaré le maire de la première ville des Etats-Unis, Bill de Blasio

20 Minutes avec agences
— 
Bill de Blasio. Le maire de la ville de New York aux Etats-Unis.
Bill de Blasio. Le maire de la ville de New York aux Etats-Unis. — Justin Wan/AP/SIPA

La mesure qui doit entrer en vigueur le 13 septembre s’appliquera à plus de 300.000 personnes, dont les policiers, les pompiers et les enseignants. Aux Etats-Unis, la ville de New York - où le variant Delta se propage de façon inquiétante - va exiger de tous ses fonctionnaires d’être soit vaccinés contre le Covid-19, soit d’effectuer un test de dépistage hebdomadaire.

« L’objectif est notre rétablissement. L’objectif est de protéger les gens », a justifié lundi le maire Bill de Blasio lors d’une conférence de presse. La semaine dernière, il avait déjà prévenu que les milliers d’employés des hôpitaux publics new-yorkais devraient bientôt se plier aux mêmes règles.

Près de la moitié des Américains totalement vaccinés

A New York, 59 % des habitants de tous âges ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, mais le rythme de la vaccination se ralentit. Au niveau national, 57 % de tous les Américains ont reçu au moins une dose, et 49 % sont totalement vaccinés.

Lundi, 57 groupes représentant des millions de médecins, infirmiers, pharmaciens, et autres professionnels de la santé ont par ailleurs appelé à rendre obligatoire la vaccination pour les travailleurs sanitaires. « La santé et la sécurité des travailleurs américains, des familles, des habitants, et de la nation en dépend », affirme leur communiqué.