Indonésie : Un séisme de magnitude 6,2 enregistré au large des Célèbes

TREMBLEMENT DE TERRE Le séisme s’est produit à une profondeur de 10 kilomètres, à environ 100 kilomètres à l’ouest de la ville de Luwuk, dans la baie de Tomini, dans la partie nord de la grande île indonésienne

Thibaut Chevillard
— 
Des secouristes dans les décombres d'un hôpital après un séisme, en Indonésie le 17 janvier 2021.
Des secouristes dans les décombres d'un hôpital après un séisme, en Indonésie le 17 janvier 2021. — Yusuf Wahil/AP/SIPA

Un séisme de magnitude 6,2 a été enregistré ce lundi au large de l’île des Célèbes, en Indonésie, ont annoncé les services sismologiques américains, mais aucune alerte au tsunami n’a été déclenchée. Le séisme s’est produit à une profondeur de 10 kilomètres, à environ 100 kilomètres à l’ouest de la ville de Luwuk, dans la baie de Tomini, dans la partie nord de la grande île indonésienne.

Des secousses ont été ressenties dans la ville de Palu, aux Célèbes, à environ 200 kilomètres de l’épicentre, selon un journaliste de l’AFP sur place. Les services sismologiques indonésiens ont précisé qu’il n’y avait pas de risque de tsunami. Les tremblements de terre ou éruptions volcaniques sont fréquents en Indonésie, située sur la « ceinture de feu » du Pacifique, arc volcanique entourant le bassin du Pacifique, qui s’étend côté asiatique depuis le Japon vers l’Asie du Sud-Est.

Des précédents séismes

En janvier, plus de 100 personnes ont été tuées aux Célèbes et des milliers d’autres ont perdu leur maison dans un autre séisme de magnitude 6,2. La ville côtière de Mamuju, capitale de la province de Sulawesi occidental, avait été dévastée. Ce séisme avait provoqué la panique chez les habitants de l’ouest de l’île, déjà dévasté en 2018 par un très fort séisme suivi d’un tsunami qui avait fait 4.300 morts.

L’archipel indonésien demeure marqué par le tremblement de terre du 26 décembre 2004 d’une magnitude de 9,1 au large des côtes de Sumatra, qui avait provoqué un important tsunami et entraîné la mort de 220.000 personnes dans toute la région, dont environ 170.000 pour la seule Indonésie. Il s’agit d’une des catastrophes naturelles les plus meurtrières jamais enregistrée.