Inondations en Chine : Le bilan revu à la hausse, avec au moins 51 morts

INTEMPERIES Les évacuations se poursuivent dans le centre du pays, frappé depuis le début de semaine par des pluies torrentielles jamais vues depuis soixante ans

J.Bt avec AFP
— 
Des sinistrés des inondations mortelles qui ont frappé le centre de la Chine en début de semaine.
Des sinistrés des inondations mortelles qui ont frappé le centre de la Chine en début de semaine. — Noël Celis

Les inondations dévastatrices qui frappent le centre de la  Chine depuis le début de la semaine ont fait au moins 51 morts, selon un bilan revu à la hausse par les autorités locales ce vendredi.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la province du Henan, troisième province du pays par la population avec près de 100 millions d’habitants, ont entraîné l’évacuation de plus de 395.000 personnes et causé pour plus de 65,5 milliards de yuans (8,5 milliards d’euros) de dégâts, ont indiqué dans un communiqué les autorités de Zhengzhou, la capitale provinciale. Cette dernière a été particulièrement meurtrie, au point qu’une rame de métro a été engloutie mardi, faisant 12 morts.

Dans la métropole, pompiers et secouristes s’activent toujours ce vendredi avec d’immenses pompes pour retirer les grandes quantités d’eau accumulées dans les rues. Les forces de l’ordre interdisent aux badauds et aux journalistes de prendre photos et vidéos. Des corps sont encore susceptibles de se trouver à l’intérieur des véhicules submergés.

L’arrivée propable d’un typhon

A 90 km de Zhengzhou, l’agglomération de Xinxiang et ses environs sont coupés du monde. La rivière Wei est sortie de son lit, selon la télévision publique CCTV. Ses images montrent des sauveteurs en train d’utiliser un ponton amovible pour évacuer des habitants. D’innombrables terres agricoles ont été submergées par les eaux et seules les cimes des arbres sont désormais visibles.

Le changement climatique est montré du doigt pour expliquer les pires intempéries survenues dans la région depuis le début des relevés météorologiques il y a soixante ans.

Plus à l’est, la Chine surveille désormais avec anxiété la progression du typhon In-fa, avec des pluies torrentielles et des vents à plus de 130 km/h, selon la météorologie.