Inondations en Chine: Au moins 25 morts dans le métro après des pluies inédites en soixante ans

INTEMPERIES Métro englouti, quartiers submergés et barrage fragilisé… La ville de Zhengzhou, dans le centre du pays, a été victime de précipitations d’une « extrême gravité », selon l’aveu même du président, Xi Jinping

20 Minutes avec AFP
— 
Les inondations à Zhengzhou le 20 juillet 2021.
Les inondations à Zhengzhou le 20 juillet 2021. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Le bilan peut encore s’alourdir. Au moins 25 personnes sont mortes dans l’inondation du métro de la ville de Zhengzhou, en Chine centrale, ont annoncé ce mercredi les autorités. Et sept personnes étaient toujours portées disparues. En cause, des pluies diluviennes inédites en soixante ans dans cette région du pays. Ces inondations sont « extrêmement graves », a reconnu le président, Xi Jinping, alors que le pays est pourtant régulièrement touché en été par des aléas climatiques.

Zhengzhou, ville de 10 millions d’habitants à 700 km au sud de Pékin, a reçu en l’espace de trois jours l’équivalent de près d’un an de pluie, selon les services météorologiques. L’eau a rapidement engorgé les canalisations et transformé les artères de la capitale provinciale du Henan en torrents de boue. La télévision publique CCTV a diffusé des images d’habitants pris au piège la veille sur la chaussée, poussant leur véhicule avec de l’eau jusqu’à la taille. Le réseau social Weibo, lui, a diffusé des images de passagers avec de l’eau jusqu’au cou dans un wagon du métro.

Un barrage au bord de la rupture

Mardi, l’armée chinoise a mis en garde contre le risque imminent de rupture d’un barrage dans le centre du pays. Le commandement régional de l’Armée populaire de libération a expliqué dans un communiqué qu’une brèche de 20 m était apparue dans le barrage de Yihetan, à Luoyang, une ville d’environ 7 millions de personnes dans la région du Henan. « Le barrage peut céder d’un instant à l’autre », avait-il averti. L’armée a annoncé avoir envoyé des soldats pour mener une action d’urgence comprenant le dynamitage et la déviation des crues. Des opérations de dynamitage ont permis ce mercredi à l’eau du barrage de Yihetan de s’écouler.

Zhengzhou a été placée mardi en alerte rouge, soit le niveau le plus élevé pour la météorologie en Chine. Mais du fait d’une annonce tardive et du maintien des transports publics, de nombreux habitants se sont rendus au travail.

Les transports dans le Henan demeuraient perturbés ce mercredi soir, de nombreux axes restant impraticables. Une trentaine de trains ont été annulés à Zhengzhou et 70 % des vols au départ et à l’arrivée de l’aéroport de la ville l’étaient également, selon le site spécialisé VariFlight. Les dégâts sont estimés à 542 millions de yuans (71 millions d’euros) dans tout le Henan.

Des inondations se produisent chaque été en Chine en raison des pluies saisonnières. L’an dernier, des inondations records dans le sud-ouest du pays avaient ravagé des routes et provoqué l’évacuation de dizaines de milliers d’habitants.