Inondations en Allemagne : La photo d’une voiture immergée avec un autocollant anti-Greta Thunberg est truquée

FAKE OFF Viral sur les réseaux sociaux, le cliché original a été publié pour la première fois dans le quotidien allemand « Bild »​ le 16 juillet, sans la mention « Fuck you Greta »

Julie Bossart
— 
Des véhicules engloutis par les eaux à Erftstadt, en Allemagne, le 17 juillet 2021, après des intempéries dévastatrices.
Des véhicules engloutis par les eaux à Erftstadt, en Allemagne, le 17 juillet 2021, après des intempéries dévastatrices. — Michael Probst / AP / Sipa
  • « Fuck you Greta » : c’est le message d'un autocollant sur la lunette arrière d’une voiture immergée en Allemagne, où les inondations ont causé la mort d'au moins 165 personnes, selon un dernier bilan.
  • De nombreux internautes ont relayé ce cliché, mettant en évidence l’ironie de la situation, alors que la jeune militante Greta Thunberg alerte depuis des années sur le réchauffement climatique.
  • Problème, l’image a été retouchée : la mention n'est pas présente sur la photo publiée par le quotidien allemand Bild la semaine passée.
  • Ce type d'autocollant anti-Greta Thunberg est toutefois bien en vente sur Internet.

Elle refait la une de l’actualité à son insu. La dernière fois que l’on avait entendu parler (officiellement) de la jeune militante suédoise Greta Thunberg, c’était le 1er juillet, lors d’un sommet sur le climat en Autriche. La jeune femme de 18 ans accusait alors certains dirigeants politiques d’exploiter la crise climatique. Depuis, son nom est réapparu de façon virale à l’occasion des récentes intempéries meurtrières en Europe de l’Ouest ( au moins 165 morts et de nombreux disparus en raison des inondations, rien qu’en Allemagne, selon un dernier bilan communiqué ce lundi).

La photo d’une voiture immergée avec un autocollant indiquant « Fuck you Greta » apposé sur la lunette arrière a été repartagée à l’envi sur les réseaux sociaux. Pour beaucoup d’internautes, le cliché résume l’ironie de l’actualité : alors que, depuis des années, Greta Thunberg n’a de cesse d’alerter, entre autres, sur les effets du réchauffement climatique, le cliché semble faire un pied de nez à ses détracteurs. Certains internautes français, dans leurs commentaires, s’engouffrent dans la brèche. On peut ainsi lire : « Justice immanente ou karma immédiat… Regardez l’autocollant à gauche sur la vitre arrière. »

Capture d'écran d'un photo virale sur les réseaux sociaux
Capture d'écran d'un photo virale sur les réseaux sociaux - Capture d'écran

La photo aurait pu être pertinente, si elle n’avait pas été retouchée.

FAKE OFF

Bien que de nombreux internautes aient salué l’œil du photographe, certains n’ont pas mis longtemps à mettre en doute l’authenticité de la photo. Pour le vérifier, une recherche sur Google images permet de retrouver le cliché montrant cette même voiture immergée jusqu’au coffre, mais sans l’autocollant sur sa vitre arrière.

La première fois que cette photo a été publiée remonte à vendredi dernier, le 16 juillet, sur le site du quotidien allemand Bild. Elle venait illustrer un article sur la façon dont les propriétaires peuvent se faire indemniser dans le cas où leur véhicule a été endommagé lors des crues. De nombreuses photos sont intégrées au papier, dont celle qui nous intéresse, prise par le photographe David Young, comme indiqué dans le crédit.

Nice-Matin, l’AFP… Plusieurs médias, via leur rubrique consacrée à la lutte contre les fausses infos, ont déjà pointé ce fake. Tant et si bien que, sur Facebook, certaines publications avec la photo truquée comportent l’avertissement « Photo retouchée ».

L'avertissement de Facebook au sujet d'un autocollant anti-Greta Thunberg sur une voiture prise dans les inondations en Allemagne car la photo a été retouchée.
L'avertissement de Facebook au sujet d'un autocollant anti-Greta Thunberg sur une voiture prise dans les inondations en Allemagne car la photo a été retouchée. - Capture d'écran Facebook

A noter enfin que, si la photo du site Bild a été détournée, l’autocollant « Fuck you Greta » existe bel et bien. Plusieurs plateformes le proposent à la vente pour quelques euros, promettant aux conducteurs de rendre leur véhicule « unique ».