Etats-Unis : Jean-Yves Le Drian inaugure à Washington une miniature de la Statue de la liberté

GAGE D’AMITIE L’œuvre de 3 mètres de haut a été dévoilée dans les jardins de l’Ambassade de France en présence du Secrétaire d’Etat américain Antony Blinken

20 Minutes avec AFP
— 
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, discute avec son homologue américain, Antony Blinken, lors de l'inauguration à Washington d'un modèle réduit de la Statue de la liberté, le 14 juillet 2021.
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, discute avec son homologue américain, Antony Blinken, lors de l'inauguration à Washington d'un modèle réduit de la Statue de la liberté, le 14 juillet 2021. — Carolyn Kaster/AP/SIPA

La capitale des Etats-Unis a désormais une raison de moins d’être jalouse de la plus grande ville américaine en nombre d’habitants. Quelque 135 ans après l’arrivée de sa grande sœur à New York, une Statue de la liberté en modèle réduit a été installée à Washington mercredi en témoignage de la « fraternité » franco-américaine.

La statue d’environ 3 mètres de haut a été inaugurée dans l’après-midi par le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, accompagné de son homologue américain Antony Blinken. Il est urgent de réaffirmer les valeurs symbolisées par la statue, comme la liberté, l’émancipation, le droit, ont insisté lors de la cérémonie les deux chefs de la diplomatie.

Blinken et Le Drian rappellent leurs valeurs communes

« Devant la brutalisation du monde, les conflictualités renforcées partout, la compétition des puissances, le refus des règles, il importe de rappeler les fondamentaux. Et les fondamentaux, nous les partageons », a déclaré Jean-Yves Le Drian. « Notre partenariat, notre travail en commun, notre destin en commun est aussi important – je dirais même plus important – aujourd’hui que jamais. Nous avons le sentiment tous les deux, ensemble, de continuer ce trajet remarquable avec les Etats-Unis et la France, ensemble », a confié, en français, Antony Blinken.

La statue en bronze trône désormais dans le jardin de la résidence de l’ambassadeur de France aux Etats-Unis, après un transit qui l’a vu passer non loin de Liberty Island, au sud de Manhattan, où est érigée l’œuvre monumentale « La Liberté éclairant le monde ». « La petite sœur est arrivée », s’est félicité Philippe Etienne, l’ambassadeur de France à Washington. « Elle a passé une semaine à New York, pour la fête nationale américaine - Independence Day - elle était sur Ellis Island, elle regardait sa grande sœur. Et maintenant, la voilà en place pour le 14 juillet », a-t-il ajouté.

Prêtée par le Conservatoire national des Arts et Métiers (CNAM) et fondue sur le même moule que celui utilisé par le sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi, la statue a voyagé dans un sarcophage en plexiglas spécialement conçu et sanglé dans un conteneur transporté par l’armateur français CMA-CGM.