Jade Goody: mourir sur scène, devant les projecteurs

PORTRAIT La star de la téléréalité, qui n'a plus que quelques semaines à vivre, divise le Royaume-Uni... De notre correspondante à Londres.

Karine Le Loët (à Londres)

— 

Jade Goody, atteinte d'un cancer, vendait son image pour laisser un héritage à ses enfants.
Jade Goody, atteinte d'un cancer, vendait son image pour laisser un héritage à ses enfants. — S. JONES / SIPA

Depuis quelques années, la vie de Jade Goody, 27 ans, se déroule sous les feux de la rampe. Ses derniers moments aussi se passeront sous le regard des caméras. La star de la téléréalité, atteinte d'un cancer du col de l'utérus, a appris début février qu'elle n'avait plus que quelques semaines à vivre. Sans perdre de temps, elle a épousé son amant, Jack Tweed, le 22 février et vendu les droits des images pour 800.000 livres (900.000 euros). «Les gens vont dire que je fais ça pour l'argent et ils auront raison. Je le fais pour l'argent, mais pas pour m'acheter des voitures de luxe ou des maisons immenses. Pour assurer l'avenir de mes fils», a-t-elle confié au tabloïd «The Sun». Issue d'un milieu extrêmement déshéritée, elle tient à ce que ses enfants ne manquent de rien.

Gordon Brown salue son courage

Depuis, la nation s'est scindée en deux. Si certains hurlent au scandale et au voyeurisme, d'autres saluent le courage d'une jeune femme dévouée à sa famille. Jade, vilain petit canard de la téléréalité, opportuniste et vulgaire, s'est métamorphosée en femme courage, figure de la lutte contre le cancer. Même les personnalités politiques s'en mêlent. «On doit applaudir sa détermination à aider sa famille», a déclaré le Premier ministre, Gordon Brown. Tandis que le ministre de la Justice, Jack Straw, a autorisé le compagnon de Jade - condamné pour avoir attaqué un adolescent avec un club de golf - à dormir hors de prison le temps de la nuit de noces. Même parmi les religieux, l'empathie est de mise: «Je crois qu'elle a pris la décision d'utiliser les derniers mois de sa vie pour apprendre quelque chose aux gens. Elle veut que la société en sache plus sur cette maladie terrible qu'est le cancer», a confié le cardinal Cormac Murphy-O'Connor, archevêque de Westminster, au micro de Sky News.

Alors qu'elle perd chaque jour des forces, les caméras ne s'éteignent pas. Après les photos de son mariage, la jeune femme émaciée se prépare à réserver les droits médiatiques du baptême de ses enfants, le week-end prochain. Elle a aussi promis d'accorder une interview exclusive à ITV. A chaque fois, elle fait payer le prix fort, au nom de l'avenir de ses fils. Star née dans le giron de la téléréalité, la jeune femme est décidée à tirer les ficelles du jeu jusqu'au bout.

VERBATIM «J’ai vécu toute ma vie d’adulte à parler de ma vie. La seule différence, c’est que je parle aujourd’hui de ma mort, a-t-elle confié au magazine "News of the World". J’ai vécu devant les caméras. Et peut-être que je mourrai devant elles.»