Chypre : Un énorme incendie ravage le sud de l’île, quatre personnes sont décédées

FLAMMES Depuis samedi, l’incendie a détruit des habitations et entraîné l’évacuation d’une dizaine de villages. Les autorités ont demandé et obtenu les aides de l’UE et d’Israël

20 Minutes avec AFP
— 
Un incendie ravage le sud de Chypre depuis le samedi 3 juillet 2021.
Un incendie ravage le sud de Chypre depuis le samedi 3 juillet 2021. — Petros Karadjias/AP/SIPA

Quatre personnes sont décédées dans le vaste incendie qui ravage le flanc sud du massif forestier du Troodos, sur l’île de Chypre, ont annoncé ce dimanche les autorités. Le feu qui s’est déclaré samedi au nord de la ville portuaire de Limassol a embrasé le principal poumon vert de ce petit pays de l’Union européenne. Les quatre corps découverts carbonisés l’ont été à proximité du village d’Odos, dans le district de Larnaca (sud), a déclaré aux journalistes le ministre de l’Intérieur, Nicos Nouris.

Ces cadavres sont en cours d’identification, a-t-il précisé, ajoutant qu’il pourrait s’agir de quatre ressortissants égyptiens portés disparus depuis samedi. D’après le journal Phileleftheros, les corps ont été retrouvés à 400 mètres de leur véhicule, lui aussi carbonisé. Situé dans le sud-est du bassin méditerranéen, Chypre connaît de fréquents feux de forêt durant la longue période de sécheresse estivale, qui court traditionnellement de juin à octobre, sous des températures caniculaires.

« Une tragédie » pour le président du pays

Le président Nikos Anastasiades s’est rendu ce dimanche matin au centre de gestion de crise dans le village de Vavatsinia, situé à quelques kilomètres à l’est de l’incendie, avant de se rendre dans des zones ravagées par les flammes, selon l’agence de presse chypriote CNA. L’incendie est « le plus vaste » enregistré sur l’île depuis 1974, date de la partition de l’île après l’invasion de la partie nord par l’armée turque en réaction à un coup d’Etat de nationalistes chypriotes-grecs qui souhaitaient la rattacher à la Grèce, a écrit Nikos Anastasiades dans un tweet, évoquant « une tragédie ».

Des pompiers sont stationnés le long de la route menant à Vavatsinia et plusieurs hélicoptères tournent dans le ciel à proximité de l’incendie. Un épais nuage de fumée s’élève dans le ciel chypriote. Face à l’ampleur du sinistre, les autorités chypriotes ont lancé un appel à l’aide internationale dès samedi soir, auquel la Grèce et l’Italie ont répondu dans le cadre du mécanisme d’aide d’urgence européen, avec l’envoi de quatre Canadairs.

Presque aucunes précipitations depuis avril

Deux autres avions bombardiers d’eau devraient décoller vers midi d’Israël, dont les côtes sont distantes de plus de 200 kilomètres de celles de l’île, avec une équipe de 15 membres et quatre pilotes « Les avions devraient (…) atterrir à Larnaca à 14h00, où ils rejoindront les efforts internationaux des pompiers de Grèce, d’Espagne, d’Italie et du Royaume-Uni pour endiguer la propagation des incendies », a indiqué l’autorité nationale des incendies et de secours israélienne.

Plusieurs villages ont été évacués par précaution face à l’avancée des flammes. L’île méditerranéenne est confrontée à une hausse persistante des températures et à des épisodes de sécheresse de plus en plus marqués depuis la fin du XXe siècle. Ces derniers jours, les températures ont largement dépassé les 40 degrés dans l’intérieur de l’île. Quant aux précipitations, elles ont été quasi inexistantes depuis la mi-avril.